Nord-Kivu : Félix Tshisekedi appelé à “associer” les jeunes dans la traque des ADF

Nord-Kivu : Félix Tshisekedi appelé à “associer” les jeunes dans la traque des ADF

Kinshasa, 21 octobre 2021 : Au lendemain de l’attaque meurtrière de Maboya, en territoire de Béni, la jeunesse intercommunautaire du Nord-Kivu appelle Félix Tshisekedi Tshilombo à « associer » les jeunes aux opérations de traque des forces démocratiques alliées (ADF) dans la région de Béni.

Dans un point de presse, Liso Kasereka Kalengehya son président, estime que les militaires en provenance de l’Ouest du pays ne sont pas en mesure de contrôler et effectuer des opérations dans la forêt de Beni. Tout en compatissant avec les familles des victimes, la jeunesse de toutes les communautés du Nord-Kivu dit avoir constaté également de l’affairisme au sein des FARDC.

« Nous disons trop c’est trop pour la situation qui se passe à l’Est du pays. Nous sommes fatigués par des meurtres répétitifs qui continuent dans nos entités. Nous avons compris que la situation qui se passe actuellement dans le Nord-Kivu et de l’Ituri, il y a une main noire de certains officiers qui se trouvent au sein de notre armée. Nous condamnons ce qui s’est passé dans la localité de Maboya. Ces attaques deviennent de plus en plus insupportables. Toucher même les servantes de Dieu, les soeurs religieuses nous a fortement créé des crimes de crampe. Nous ne devons pas rester calme et sur ce, nous continuons vraiment à appeler le gouvernement et le Chef de l’Etat à s’impliquer avec fermeté dans cette question qui se passe dans notre territoire de Béni », souhaite-t-il.

Et de poursuivre : « Ensuite, nous appelons le Chef de l’Etat d’autoriser ou de faciliter aussi la jeunesse, et la population de base de travailler ensemble avec les forces armées de la RDC. On ne peut pas trouver des solutions aux questions de Beni sans pour autant impliquer les autochtones qui maîtrisent les entités de base. Imaginez, des militaires qui viennent de Mbuji-Mayi et dans d’autres provinces ne sont pas à mesure de maîtriser facilement les entités de base. C’est la population ou la jeunesse qui maîtrise la zone », ajoute-t-il.

Par ailleurs, Kasereka Kalengehya Liso ne croit pas aux nouvelles mises en place opérées par le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi. A l’en croire, il y a un manque de nationalisme au sein de l’armée congolaise.

Magloire TSONGO depuis Goma

Les plus vus

Nord-Kivu : la société civile appelle au soutien des opérations FARDC-UPDF après la libération de 57 otages à Beni

Beni, 5 décembre 2022- La société civile salue les efforts fournis dans le cadre des opérations conjointes FARDC-UPDF, qui...

OGEFREM : Le DG William Kazumba en visite de travail au siège de l’UCCA au Cameroun

Kinshasa, 5 décembre 2022- Le Directeur Général de l'Office de gestion du fret multimodal (OGEFREM) William Kazumba Mayombo, en...

Linafoot : V club rejoint Maniema Union en tête du classement

Kinshasa, 5 Décembre 2022 - le grand choc de deux grandes familles verts et noirs entre l'AS V.lub de...

Tanganyika : le budget rectificatif de l’exercice 2022 a atteint plus 240 milliards de francs congolais

Kalemie, 5 décembre 2022- Le gouvernement provincial a présenté samedi 03 décembre, à l'Assemblée provinciale le budget rectificatif de...

Nord-Kivu : Un député provincial échappe “miraculeusement” à une tentative d’assassinat

Goma, 5 décembre 2022- Le convoi du député provincial Saidi Balikwisha a été attaqué la soirée du samedi 03...