Nord-Kivu : Félix Tshisekedi appelé à “associer” les jeunes dans la traque des ADF

Nord-Kivu : Félix Tshisekedi appelé à “associer” les jeunes dans la traque des ADF

Kinshasa, 21 octobre 2021 : Au lendemain de l’attaque meurtrière de Maboya, en territoire de Béni, la jeunesse intercommunautaire du Nord-Kivu appelle Félix Tshisekedi Tshilombo à « associer » les jeunes aux opérations de traque des forces démocratiques alliées (ADF) dans la région de Béni.

Dans un point de presse, Liso Kasereka Kalengehya son président, estime que les militaires en provenance de l’Ouest du pays ne sont pas en mesure de contrôler et effectuer des opérations dans la forêt de Beni. Tout en compatissant avec les familles des victimes, la jeunesse de toutes les communautés du Nord-Kivu dit avoir constaté également de l’affairisme au sein des FARDC.

« Nous disons trop c’est trop pour la situation qui se passe à l’Est du pays. Nous sommes fatigués par des meurtres répétitifs qui continuent dans nos entités. Nous avons compris que la situation qui se passe actuellement dans le Nord-Kivu et de l’Ituri, il y a une main noire de certains officiers qui se trouvent au sein de notre armée. Nous condamnons ce qui s’est passé dans la localité de Maboya. Ces attaques deviennent de plus en plus insupportables. Toucher même les servantes de Dieu, les soeurs religieuses nous a fortement créé des crimes de crampe. Nous ne devons pas rester calme et sur ce, nous continuons vraiment à appeler le gouvernement et le Chef de l’Etat à s’impliquer avec fermeté dans cette question qui se passe dans notre territoire de Béni », souhaite-t-il.

Et de poursuivre : « Ensuite, nous appelons le Chef de l’Etat d’autoriser ou de faciliter aussi la jeunesse, et la population de base de travailler ensemble avec les forces armées de la RDC. On ne peut pas trouver des solutions aux questions de Beni sans pour autant impliquer les autochtones qui maîtrisent les entités de base. Imaginez, des militaires qui viennent de Mbuji-Mayi et dans d’autres provinces ne sont pas à mesure de maîtriser facilement les entités de base. C’est la population ou la jeunesse qui maîtrise la zone », ajoute-t-il.

Par ailleurs, Kasereka Kalengehya Liso ne croit pas aux nouvelles mises en place opérées par le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi. A l’en croire, il y a un manque de nationalisme au sein de l’armée congolaise.

Magloire TSONGO depuis Goma

Les plus vus

RDC: La Première Ministre salue les 11 innovations des génies congolais pour booster le Programme d’Actions du Gouvernement

Kinshasa, 24 juin 2024- La Première Ministre Judith Suminwa a procédé, ce lundi 24 juin 2024, à la clôture...

Exetat 2024: Plus de 15.000 candidats prennent part aux épreuves à la province éducationnelle de l’Ituri 1

Bunia, 24 juin 2024- Le lancement de la session ordinaire de la 57è édition des épreuves de l'examen d'Etat...

Exetat : Plus de 25.000 candidats dont 34% de filles participent à la session ordinaire dans la province éducationnelle Kasaï Central 1

Kananga, 24 juin 2024- Le Vice Gouverneur de la province du Kasaï Central a lancé, lundi 24 juin, les...

Nord-Kivu : Le Gouverneur militaire lance l’Examen d’Etat dans un contexte particulier

Goma, 24 juin 2024 - Le Gouverneur militaire ad intérim du Nord-Kivu, le Général Major Peter Cirimwami Nkuba a...

UNIKIN : “Réviser et Adapter la Constitution à la psychologie de son peuple, revitalise et protège son système politique” (Pr Esambo et Omeonga)

Kinshasa 24 juin 2024 : La faculté de droit public interne (DPI) de l’Université de Kinshasa Unikin) a organisé...