M23 au Nord-Kivu : En réaction au communiqué du Rwanda, Kinshasa dit ne pas comprendre qu’un Gouvernement étranger puisse prendre la défense d’un groupe armé

Kinshasa, 25 octobre 2022 : Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC), vient de briser le silence face au communiqué officiel du Rwanda, sur le mouvement terroriste du M23, qui occupe illégalement une partie du sol congolais (Bunagana, au Nord-Kivu) depuis 4 mois maintenant.

Dans ce communiqué officiel signé par Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement, et dont une copie est parvenue à dépêche.cd, Kinshasa dit ne pas comprendre qu’un Gouvernement étranger puisse prendre la défense d’un groupe armé, de surcroit terroriste dans un autre pays. Pour le gouvernement congolais, ce communiqué du Rwanda est un aveu clair et irrefutable que le pays de Paul Kagame soutient les terroristes du M23.

“La teneur de ce communiqué révèle un nouvel aveu clair et irrefutable que c’est le Rwanda, qui opère derrière le M23, Car, comment comprendre qu’un Gouvernement étranger prenne la defence d’un groupe armé, de surcroit terroriste dans un autre Etat? Comment vouloir dénier à une armée nationale son devoir légitime de remplir sa mission constitutionnelle de protéger sa population et les institutions légales de la République face à des terroristes qui n’ont pour objectif que de semer mort et désolation ? Cette attitude du Président Rwandais, Paul Kagame, démontre en suffisance, sa stratégie d’ingérence permanente dans les affaires internes de la République Démocratique du Congo pour maintenir un climat de terreur dans cette partie du pays et ainsi continuer l’œuvre des pillages mondialement reconnue”, lit-on, dans le document.

Par ailleurs, le gouvernement congolais, indique que cette position du Rwanda contrarie ses engagements souscrits dans les différents processus de paix à Nairobi, à Luanda et à New-York autour du Président français, Emmanuel Macron, où toutes les parties ont convenu de mettre fin aux groupes armés notamment le M23.

Sur ce, le gouvernement congolais rappelle qu’il n’existe aucune incitation publique à la haine sur la base de l’appartenance ethnique. Le discours dangereux que propage le Rwanda, vise à semer la division au sein de notre population, poursuit le communiqué.

“Si le M23 était véritablement défenseur d’une communauté congolaise, les population ne se déplaceraient pas autant, ni ne mourait pas si nombreuses à cause de sa barbarie. Dénonçant catégoriquement la traditionnelle rhétorique mensongère du Rwanda sur ses activités militaires sur le sol Congolais. Le Gouvernement congolais rappelle au gouvernement rwandais que ses velléités interventionnistes et expansionnistes ne seront jamais tolérés“.

Pour chuter, le gouvernement congolais réaffirme son engagement dans les différents processus de paix, et mettre fin aux activités criminelles et terroristes du M23 soutenu par le Rwanda et défendre l’intégrité territoriale ainsi que sa souveraineté nationale.

La Rédaction

Les plus vus

RDC-Justice: “Chérubin Okende s’est suicidé” ( Procureur général près la Cour de cassation)

Kinshasa, 29 février 2024- Dans sa communication l’après-midi de ce jeudi 29 février, le procureur général près la Cour...

Guerre dans l’Est de la RDC: Des diplomates de l’Afrique centrale soutiennent le processus du retour de la paix

Bukavu, 29 février 2024- Le Président Félix Tshisekedi a échangé avec les ambassadeurs d’Afrique centrale accrédités auprès de l’Organisation...

Guerre à l’Est : Des alertes se multiplient sur le positionnement du M23 au Sud-Kivu

Bukavu, 29 février 2024- Des alertes s'intensifient sur la présence des éléments du M23 lourdement armés dans le territoire...

Ituri: Une embuscade des ADF fait 2 morts à Irumu 

Bunia, 29 février 2024- Les terroristes Adf actifs dans la partie Sud de Bunia chef-lieu de la province de...

Nord-Kivu : Vers la validation des mandats de 30 élus provinciaux

Goma, 28 février 2024- Les députés provinciaux du Nord-Kivu de la troisième législature ont répondu présent à la séance...