RDC : Les salariés appelés à déclarer “ce qu’ils ont touché et payé” comme IPR dès l’année prochaine 

Kinshasa, 25 octobre 2022- Le ministre national des finances Nicolas Kazadi annonce une innovation dans son secteur avec le régime de déclaration d’impôt sur les personnes physiques. En premier lieu, cette mesure va s’appliquer avec les salariés à partir du mois de mars 2023. Il les appelle à déclarer les salaires touchés et l’impôt professionnel sur le revenu (IPR) payé en 2022.

Selon lui, il n’y a pas que les entreprises qui doivent être soumises à cet exercice. De même, il indique que les personnes qui ne se mettront pas en ordre s’exposeront à des conséquences que prévoit la loi.

“Nous allons déjà commencer l’année prochaine au mois de mars. Tous ceux qui sont salariés doivent déclarer qu’est-ce qu’ils ont touché comme salaire en 2022 et qu’est-ce qu’ils ont payé comme IPR, ne serait-ce un seul impôt de l’IPR au titre de 2022. Ça sera le début de la responsabilisation. Donc vous avez un salaire, vous touchez des primes, préparerez-vous, gardez les papiers, les preuves. Si on vous paie par voie bancaire parce que maintenant, il y a la bancarisation, faites votre relevé de compte, vous devez déclarer au plus tard le 31 mars. Il n’y a pas que les entreprises qui doivent payer. Nous aussi nous devons apprendre à payer. Si vous avez déclaré, vous avez un quitus fiscal qui dit que vous êtes en règle et si vous n’avez pas, attendez-vous à des conséquences”, a-t-il déclaré lundi 24 octobre au cours d’un briefing avec son collègue des médias.

Toutefois, ce projet de loi, a-t-il dit, devra être examiné au Parlement dès le début de l’année prochaine et bénéficiera d’un délai d’une année pour sa mise en application effective concernant toutes les catégories des personnes.

A lui d’ajouter que cette imposition est un devoir citoyen, mais aussi une redévabilité comme l’exige la loi et les principes moraux, mais aussi une façon pour l’Etat de trouver des moyens pour garantir le développement.

“L’impôt sur les personnes physiques est une grande innovation. Nous estimons que chaque citoyen doit être redevable comme l’exige la loi comme l’exige les principes moraux. Payer l’impôt est un devoir citoyen qui a fait que tous les grands pays que nous envions ont fait ce que nous voyons et il faut que la responsabilité individuelle soit affirmée”.

Par ailleurs, il a fait savoir que cet impôt ne sera pas exorbitant et le coût ne se fera même pas sentir par chaque citoyen.

Il y a lieu de souligner qu’en plus de cet impôt, le ministre des finances a, lors du conseil des ministres du vendredi 22 octobre, réussi également à faire approuver un autre projet de loi en rapport avec l’impôt pour les sociétés.

“Avec cette réforme, nous allons faire un impôt synthétique avec une déclaration unique dans laquelle l’essentiel de l’impôt va se retrouver. Ça va simplifier les choses et ça va les rendre plus fluides et plus transparentes. Et à la clé, toutes les entreprises, nous prévoyons de réduire l’IPR qui est à l’ordre de 30%, nous voulons le baisser à 25%”.  

Pour le ministre, si les sociétés arrivent à s’acquitter de cette imposition, l’Etat arrivera à effectivement baisser le taux de l’IPR en vue d’attirer davantage d’investisseurs.

Cédric BEYA

Les plus vus

Kasaï Central : Élu Vice président de l’Assemblée provinciale, Papy Noël Kanku appelle à l’unité de tous les élus provinciaux

Kinshasa, 20 Avril 2024 - Le Vice président de la Fédération nationale des Jeunes de l'Union pour la nation...

RDC : ”On est ici pour mettre définitivement en place la paix, sécurité dans tout l’Ituri” (Jean-Pierre Bemba)

Bunia, le 19 avril 2024- Le vice-premier ministre, ministre de la Défense, Jean-Pierre Bemba est arrivé vendredi dernier en...

Sud-kivu-Retrait de la Monusco : La base de Bunyakiri léguée aux FARDC

Bukavu, le 19 avril 2024- La Mission des Nations-unies pour la stabilisation du Congo (Monusco) a procédé ce vendredi...

Humiliation du cardinal Ambongo: Les laïcs des confessions religieuses interpellent le gouvernement

Kalemie le 19 avril 2024- La coalition citoyenne des laïcs œucumeniques de toutes les confessions religieuses, mouvements citoyens, organisations...

Succession des pluies à Kinshasa : Des habitants de Kintambo crient au secours

Kinshasa, le 19 avril 2024- Les pluies qui se sont succédées à Kinshasa ont causé plusieurs dégâts matériels dans...