Insécurité au Nord-Kivu : En ville de Beni, la population observe une journée de méditation ce mardi

Beni, 01 novembre 2022- La population de Beni, au Nord-Kivu, observe ce mardi, une journée de méditation. C’est sur appel de la société civile de cette ville de l’Est de la RDC.

Selon l’esprit d’un communiqué signé par Maitre Pépin Kavota, président de cette structure, cette journée de méditation est une occasion pour la population de compatir avec des victimes des atrocités commises par des rebelles d’Allied Democratic forces (ADF), dans cette région et aussi les rebelles M23, sous l’appui du Rwanda, de Paul Kagame, dans le territoire de Rutshuru.

“La société civile appelle la population à observer une journée de méditation ce mardi, en compassion avec toutes nos sœurs et frères touchés par la barbarie des ADF et des M23 avec leur alliés et collaborateurs partout où ils se trouvent. En attendant l’évolution de la situation, les forces vives appellent la population à la vigilance.[……]”, lit-t-on dans le communiqué dont une copie est parvenue à depeche.cd.

Cette structure demande aussi aux forces de défense et sécurité de renforcer le système sécuritaire existant en ville de Beni et ses périphéries. Les forces vives recommandent aussi aux services de sécurité de mettre en pratique toutes les recommandations déjà émises lors des différentes rencontres entre différentes couches sociales à Beni.

Par ailleurs dans ce même document, la société civile appelle à la fin de la mutualisation des forces FARDC-UPDF, dans les opérations “Usujaa” en cours dans les provinces du Nord-Kivu et Ituri, contre les rebelles d’Allied Democratic forces (ADF), d’origine Ougandaise.

Cette demande fait suite au résultat insuffisant selon cette structure desdites opérations sur terrain depuis plusieurs mois.

Dans le même ordre d’idée, la société civile demande aussi au gouvernement congolais de surseoir l’arrivée des forces coalisées EAC/Est african community, au pays et de supprimer des zones de defense en renforçant les opérations sur terrain. De mettre en application l’article 63 de la constitution révisée, vue la menace sur le pays.

Sur le plan diplomatique les forces vives de Beni, exige la rupture des relations avec tous les pays agresseurs, notamment le Rwanda y compris l’Ouganda, pour son attitude d’hypocrite habituelle. Pour ce faire ce mardi en ville de Beni, les activités tournent au ralenti.

Roger KAKULIRAHI

Les plus vus

Namibie : Félix Tshisekedi et Joseph Kabila aux obsèques de l’ex Président Dr Hage Geingob à Windhoek

Kananga, 24 février 2024- Le Chef de l'Etat congolais Félix Tshisekedi a participé ce vendredi 24 février 2024 aux...

Ituri : 3 rebelles ADF capturés à Mambasa

Bunia, 24 février 2024- Trois éléments du groupe rebelle ADF ont été capturés lors d'une patrouille de combat menée...

Ituri: Le militaire auteur du meurtre du journaliste Kambale Fidèle aux arrêts

Bunia, 24 février 2024 - Le militaire auteur du meurtre de Kambale Fidèle, professionnel des médias, abattu, mercredi 21...

RDC: Vital Kamerhe se retire de l’équipe gouvernementale chargée d’expédier les affaires courantes

Kinshasa, 24 février 2024- Alors qu'ils ont reçu l'autorisation du Président de la République d'expédier les affaires courantes, le...

Foot – Ligue des Champions CAF : Le TP Mazembe en quart de finale

Kinshasa, 24 Février 2024 - Le TP Mazembe a validé son ticket pour l'étape des quarts de finale de...