Paix à l’Est de la RDC : Devant le facilitateur de l’EAC, Christophe Mboso ne tergiverse pas au sujet du dialogue avec le M23

Kinshasa, 15 novembre 2022- Le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso, avec l’ensemble des membres de son bureau ont échangé avec Uhuru Kenyatta, ancien président du Kenya, en mission de facilitation pour le compte de l’EAC sur la situation sécuritaire en République Démocratique du Congo.

Pour Christophe Mboso, l’État Congolais ne peut pas négocier avec le M23 parce que c’est un groupe terroriste.

Bien avant d’entamer une quelconque démarche, poursuit Mboso, il faudrait que les conditions posées soient respectées, à savoir : les rebelles doivent déposer les armes, quitter les territoires occupés illégalement…

Le speaker de la Chambre basse du Parlement a, par ailleurs, salué la volonté de l’ancien président Kenya pour la cause du Congo.

“Nous allons d’abord remercier le président Uhuru Kenyatta pour avoir accepté cette mission délicate de facilitation. Nous sommes venus répondre à l’appel de la paix. Il a pris cette charge pour essayer de ramener la paix, avec le concours de tous les hommes de bonne volonté. Nous sommes venus lui dire ce que nous pensons pour que la paix revienne d’une manière durable et définitive en RDC”, a déclaré Christophe Mboso N’Kodia.

“Le peuple congolais est pacifique et demande de vivre en paix, fraternité avec tous le Etats voisins”, a-t-il lancé.

Makambo Bernetel

Les plus vus

RDC-Education nationale : Voici les modalités de fixation des frais scolaires pour l’année 2024-2025

Kalemie le 25 juillet 2024- Le ministère à charge de l'éducation nationale et nouvelle citoyenneté a rendu public à...

Under and Over 7 – le joyau de la section 1xGames

Qu'est-ce qui distingue un bon jeu de nos jours ? La simplicité des règles ? Les références à d'autres...

Procès Nangaa : 25 prévenus dont 5 à la barre et les autres en fuite (Liste)

Kinshasa, 24 juillet 2024- Mise en place terminée à la prison militaire de Ndolo où s'ouvre ce mercredi 24...

Sud-Kivu : 3 bandits présumés auteurs du meurtre d’un jeune garçon sur l’avenue ISGA aux arrêts 

Bukavu le 24 juillet 2024- Le ministre de l'intérieur et securité du Sud-kivu, Albert Kahasha Murhula a appréhendé trois...

Procès Nangaa et ses complices : “Il s’agit d’une procédure par défaut pour certains et contradiction pour d’autres (Ministre de la justice)

Kinshasa, 24 juillet 2024- La Cour militaire de Kinshasa/Gombe ouvre ce mercredi 24 juillet, le procès qui oppose l'auditeur...