RDC: Muyaya classe Kagame en dernière position mondiale sur la ligne de la démocratie

Kinshasa, 2 Décembre 2022- La réaction congolaise n’a pas tardé aux déclarations du président rwandais Paul Kagame en ce qui concerne les élections en RDC. Au cours d’un briefing avec la presse, jeudi 1 décembre, le ministre de la communication congolais a, dans un élan de recadrage, déclaré que le président rwandais n’a pas de qualité pour s’exprimer sur cette question de souveraineté nationale.

Ce faisant, il a fait remarquer qu’avant que ce dernier ne se prononce sur les élections, il devrait avant toute chose répondre sur l’existence de la liberté d’expression et de manifestations dans son pays mais aussi de ses méthodes d’accession au pouvoir et surtout de la pratique mise en place pour s’éterniser au pouvoir.

Face à toutes ces faits décriés par son opposition et plusieurs organisations des droits de l’homme, Patrick Muyaya a d’emblée soutenu que ce Paul Kagame n’est pas un modèle en ce qui concerne la démocratie. En sus, ses déclarations transpirent la déception de son hégémonie en RDC.

“Les déclarations qu’il fait sont consécutives à sa déception de toujours penser joué un rôle en RDC, parce qu’il se fait non seulement porte-parole du M23 mais aussi il se présente lui et son gouvernement comme protecteur des groupes armés de communautés congolaises mais au nom de quel mandat ? Il est possible pour lui de faire la politique dans son pays et de nous laisser la nôtre. Quoiqu’il en soit, ce n’est pas lui qui doit venir nous dire ce que nous devons faire”, a-t-il déclaré.

Pour le ministre Muyaya, l’objectif derrière ses agitations est de déstabiliser politiquement le Président Félix Tshisekedi

“Son ambition, c’est de déstabiliser politiquement le président Tshisekedi. C’est l’œuvre dans laquelle il est engagé et je pense que certains de ses alliés le lui ont dit. Ce n’est pas parce que vous agitez un mouvement terroriste que vous allez vous faire renaître parce que c’est la violence qui vous a toujours guidé et vous pensez que cela est suffisant pour perturber non seulement la RDC de manière entière pour briser justement l’élan dans lequel nous sommes”.

D’après toujours le porte-parole du gouvernement, Paul Kagame cherche également à interférer dans les prochaines élections afin d’assurer qu’en 2023, il aura certains acteurs politiques acquis à sa guise pour continuer le bardage et le pillage de réssources naturelles que dispose la RDC.

Cédric BEYA

Les plus vus

Nord-Kivu- Election des senateurs: La campagne électorale débute ce mercredi (Communiqué )

Goma, 21 mai 2024- Le bureau de l'Assemblée provinciale du Nord-Kivu convoque les députés à une séance plénière, mercredi...

Foot – Liste des Léopards : À la découverte de 3 nouveaux venus

Kinshasa, 21 Mai 2024 - Trois nouveaux visages seront découverts dans la tanière de la RDC lors du prochain...

Ituri : La carence d’eau potable à la base des maladies hydriques à Mambasa

Bunia, le 21 mai 2024 - Plusieurs cas des maladies d'origine hydriques sont enregistrés ces jours dans les villages...

Ituri : La carence d’eau potable à la base des maladies hydriques à Mambasa

Bunia, 21 mai 2024 - Plusieurs cas des maladies d'origine hydriques sont enregistrés ces jours dans les villages des...

Nord-Kivu : 20 personnes interpellées et des effets militaires récupérés dans un bouclage à Beni

Beni, 21 mai 2024- Au total, 20 personnes ont été interpellées par des éléments de la police nationale congolaise...