Massacres de Kishishe : “Beaucoup des complices civils commencent à éviter le M23” (notabilité)

Kinshasa, 14 décembre 2022 : Le Président du parti LGD au Nord-Kivu et notable de la region, Johnson Ishara alerte sur le retrait de certaines complices civils dans le rang des terroristes du M23.

Dans un message parvenu à dépêche.cd, cet acteur politique précise que depuis le début des affrontements dans le territoire de Rutshuru entre les Forces armées de la RDC et les rebelles du M23, plusieurs civils avaient été pris par force pour diriger quelques entités et occupé des postes administratifs. A en croire Johnson Ishara, certains complices des rebelles du M23 sont devenus actuellement la cible des groupes de résistance ; voilà pourquoi ils ont quitté la zone et ne peuvent plus collaborer avec les rebelles du M23.

“Depuis que les affrontements ont commencé dans le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu, opposant l’armée Rwandaise sous couvert du M23 face aux FARDC, certaines localités ont connu les installations administratives des personnes qui, désormais sont aux services de ces terroristes. Disons que cette approche a rencontré certaines résistances. Dans d’autres localités, ce sont des personnes recrutées du Rwanda qui sont entrain de gérer les affaires courantes en complicité avec certains congolais, bien entendu forcés à le faire, et les autres par ignorance. Les groupes de résistants ont choisi tous ces traîtres comme des potentielles cibles surtout à Rugari, Kiwanja, Rutshuru centre et sur l’axe Ishasha”, précise-t-il.

Et de poursuivre : “Par contre du côté Bambo, les premières rumeurs faisaient état de l’installation d’un certain Daniel Oronya, qui est percepteur d’impôts de la DGRNK dans cette localité, qui, après vérification, cette allégation s’avèrerait fausse car ce dernier avait quitté cette localité seulement à deux jours du contrôle par ces terroristes. Il aurait pris la direction du territoire de Masisi, mais une campagne de sa diabolisation était mise en place pour le discréditer. Seul monsieur Kimbere Dunia qui avait été installé dans la localité de Bambo, qui était le secrétaire du Chef de localité qui avait déjà pris fuite. Les dernières informations rapportent que même Mr.Kimbere Dunia a disparu de la circulation, fuyant à son tour la collaboration avec ces terroristes du M23. Après les massacres perpétrés par ces terroristes dans la localité de Kishishe, beaucoup de leurs complices civiles commencent à les éviter et cherchant par tous les moyens à quitter dans les zones qu’ils occupent”, poursuit-il.

Selon une source indépendante, plusieurs civils sont descendus dans les rues de Bunagana pour soutenir les rebelles du M23. Avec des calicots en mains, ces habitants ont appelé le Gouvernement congolais à envisager un dialogue avec les rebelles du M23 qui, depuis leurs attaques occupent plusieurs localités du territoire de Rutshuru.

Magloire TSONGO

Les plus vus

RDC-Education nationale : Voici les modalités de fixation des frais scolaires pour l’année 2024-2025

Kalemie le 25 juillet 2024- Le ministère à charge de l'éducation nationale et nouvelle citoyenneté a rendu public à...

Under and Over 7 – le joyau de la section 1xGames

Qu'est-ce qui distingue un bon jeu de nos jours ? La simplicité des règles ? Les références à d'autres...

Procès Nangaa : 25 prévenus dont 5 à la barre et les autres en fuite (Liste)

Kinshasa, 24 juillet 2024- Mise en place terminée à la prison militaire de Ndolo où s'ouvre ce mercredi 24...

Sud-Kivu : 3 bandits présumés auteurs du meurtre d’un jeune garçon sur l’avenue ISGA aux arrêts 

Bukavu le 24 juillet 2024- Le ministre de l'intérieur et securité du Sud-kivu, Albert Kahasha Murhula a appréhendé trois...

Procès Nangaa et ses complices : “Il s’agit d’une procédure par défaut pour certains et contradiction pour d’autres (Ministre de la justice)

Kinshasa, 24 juillet 2024- La Cour militaire de Kinshasa/Gombe ouvre ce mercredi 24 juillet, le procès qui oppose l'auditeur...