RDC : Glencore se veut être un opérateur minier “éthique et transparent” envers l’État congolais

Kinshasa, 14 décembre 2022- La société d’exploitation minière Glencore a organisé, mardi 13 décembre, au Rotana Hôtel à Kinshasa, sa 4eme conférence annuelle en République Démocratique du Congo.

Pour Glencore, cet exercice de redevabilité a eu pour mérite de communiquer sur ses activités réalisées avec ses filiales, dont Kamoto Copper Mining (KCC) et Mutanda Mining (Mumi) ainsi que la Générale de Carrière et des Mines (Gecamines).

Placée sous le thème “Glencore, un partenariat pour la transition énergétique et pour le développement durable en RDC”, cette édition a permis à l’assistance de suivre un panel des experts du secteur minier sur la faisabilité de cette nouvelle donne qui rentre dans la vision d’émergence de ce géant minier en RDC.

Par ailleurs, la vice présidente de Glencore et présidente du conseil d’administration de KCC, Chantal Kaninda s’est félicitée des réalisations enregistrées au cours de l’année 2021, mais et surtout du sens d’éthique et de transparence dont ils font preuve envers l’État congolais.

Il s’agit particulièrement, a-t-elle fait savoir, du paiement volontier de 180 millions dollars liés pour des faits de corruption orchestrés dans le passé.

“Quand tout le monde entend parler de 180 millions de dollars, on se demande c’est pour quel fait. Ce sont pour des faits de corruption qui ont eu lieu dans le passé, il y a plus de 4 à 5 ans. Et aujourd’hui étant donné que Glencore a accepté ces corruptions de manière volontaire. Ça dénote la bonne foi de la société. C’est ainsi qu’après les paiements qui ont été faits au gouvernement américain, le gouvernement congolais au travers du Cenaref a eu à nous contacter et c’est volontairement que nous nous sommes engagés avec le gouvernement congolais de payer ce montant”, a-t-elle fait savoir

Dans le même ordre d’idées, elle a révélé qu’outre ce fait, Glencore a également payé à l’Etat congolais 856 millions de dollars en terme de contribution à travers ses deux entreprises en 2021.

Dans le cadre du partenariat avec des filiales, Glencore s’est également réjoui du renouvellement du permis de Mutanda Mining et aussi du progrès énorme enregistré en ce qui concerne l’emploi et la participation dans le développement social. A KCC également des avancées significatives à impact visible sont constatées dans son investissement social et son investissement en matière d’environnement.

Ce faisant, pour l’exercice 2023, Glencore a rassuré la continuité de la production, la prise de soin de ses employés et aussi de ses communautés environnantes.

Pour mémoire, Glencore avec ses filiales exploitent le minerais dans la province du Lualaba. Elle est classée première en production du cobalt dont 60% de ce métal est produit en RDC.

Cédric BEYA

Les plus vus

RDC: Kinshasa abrite le quatrième atelier sur l’étude du potentiel agricole de la RDC

Kinshasa, 18 juin 2024- Le Ministre d'État, Ministre de l'Aménagement du Territoire, Maître Guy Loando a officiellement ouvert le...

RDC : Jacquemain Shabani échange avec les responsables de différents services de sécurité nationale

Kinshasa, 18 juin 2024 : Le Vice-Premier Ministre, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité, de la Décentralisation et des...

RDC – Dossier émoluments des députés : Martin Fayulu exige la suppression des deux rubriques cachées sous le poste “Fonds spécial d’intervention”

Kinshasa, 18 juin 2024 : Après la mise au point de Vital Kamerhe, président de l'Assemblée nationale, sur les...

RDC : La MOE CENCO-ECC appelle à l’organisation des états généraux des élections

Kinshasa, 18 juin 2024- Dans son rapport sur le cycle électoral 2019-2023 publié lundi 18 juin, la mission d'observation...

RDC : “Le cumul des candidatures a instauré des oligarchies familiales dans la gestion des affaires publiques” (CENCO-ECC)

Kinshasa, 18 juin 2024- Toujours dans son rapport sur le processus électoral 2018-2023, la Mission d'observation électorale CENCO-ECC a...