Sécurité-Opérations FARDC-UPDF en Ituri : 15 personnes s’échappent des mains des ADF à Irumu

Beni, 19 décembre 2022- 15 personnes otages des terroristes d’Allied Démocratic Forces (ADF) se sont échappés des mains de leurs ravisseurs, au territoire d’Irumu, dans la province de l’Ituri. C’est grâce à la pression des armées congolaises et Ougandaises (Fardc-Updf) en opérations conjointes dans cette partie du pays.

L’information a été livrée dimanche 18 décembre, par le lieutenant colonel Mak Hazukay Mongba, porte-parole des opérations conjointes FARDC-UPDF. Selon lui, ces civils se sont échappés après destruction du camps des ADF, à Beu près de Boga dans le territoire de d’Irumu.

Il indique que tous ces civils désormais ex-otages sont entre les mains des forces coalisées avant leur remise dans leurs familles respectives. L’occasion faisant le larron, l’officier militaire rassure sur la détermination des armées congolaises et ougandaises à restaurer l’autorité de l’État dans cette partie de la RDC.

Par ailleurs, les corps de plusieurs civils tués au cours de cette semaine dans la forêt de Otomabere, dans les agglomérations de Epanza, Kazaroho, Ntume et Mangwalu, en territoire d’Irumu (Ituri) gisent encore sur le sol des lieux des drames.

D’après Christophe Munyanderu, cadre de la CRDH/Irumu, cette situation s’explique par l’inaccessibilité des lieux des drames. Il ajoute que les assaillants circulent encore dans cette zone. Ce faisant, il appelle les autorités à vite agir.

“Il est difficile aux membres des familles éprouvées de récupérer les corps des membres de leurs familles. Ce dimanche 18 décembre 2022 certains volontaires voulaient aller récupérer les corps de civils tués à Kazaroho, arrivés au centre de Epanza, ces derniers se sont rencontrés avec ces ADF qui préparaient des nourritures. Ils nous confirment la présence des ADF près du village Kazaroho. Il est urgent pour les autorités militaires de faire quelque chose, les civils tués sont aussi congolais, le gouvernement ne pourra pas sacrifier les populations jusqu’à ce niveau. Les autorités doivent traquer l’ennemi qui se baladent sans aucune inquiétude”, a déclaré Christophe Munyanderu.

Les dernières semaines écoulées les armées congolaises et Ougandaises coalisées en opérations conjointes, ont annoncé avoir neutralisé une dizaine de combattants ADF. Cependant les atrocités rebelles sont loin de dire leur dernier mot.

Roger KAKULIRAHI

Les plus vus

Namibie : Félix Tshisekedi et Joseph Kabila aux obsèques de l’ex Président Dr Hage Geingob à Windhoek

Kananga, 24 février 2024- Le Chef de l'Etat congolais Félix Tshisekedi a participé ce vendredi 24 février 2024 aux...

Ituri : 3 rebelles ADF capturés à Mambasa

Bunia, 24 février 2024- Trois éléments du groupe rebelle ADF ont été capturés lors d'une patrouille de combat menée...

Ituri: Le militaire auteur du meurtre du journaliste Kambale Fidèle aux arrêts

Bunia, 24 février 2024 - Le militaire auteur du meurtre de Kambale Fidèle, professionnel des médias, abattu, mercredi 21...

RDC: Vital Kamerhe se retire de l’équipe gouvernementale chargée d’expédier les affaires courantes

Kinshasa, 24 février 2024- Alors qu'ils ont reçu l'autorisation du Président de la République d'expédier les affaires courantes, le...

Foot – Ligue des Champions CAF : Le TP Mazembe en quart de finale

Kinshasa, 24 Février 2024 - Le TP Mazembe a validé son ticket pour l'étape des quarts de finale de...