Beni-Attentat à la bombe piégée :  Justice et indemnisation des familles de victimes du 25 décembre 2021 réclamées

Beni, 26 décembre 2022- Une année s’est écoulée ce dimanche 25 décembre 2022, depuis l’attentat à la bombe piégée ayant fait 8 morts et des blessés, au resto-Bar INBox, près du très fréquenté Bar Ishango, sur le boulevard Nyamwisi, en ville de Beni, au Nord-Kivu, le 25 décembre 2021 dernier.

Une année après les enquêtes amorcées au lendemain de cet incident, les services de sécurité sont loin de donner leurs conclusions. A l’occasion de ce premier triste anniversaire, le collectif Lisanga Pona-Congo Ya Sika (LPKS), et le collectif Amka-Congo, ont organisé une activité d’hommages devant les installations de l’ancien Bar Inbox, lieu du drame.

Les activistes au sein de ces collectifs ont allumé des bougies dans la soirée suivi de quelques chants en hommages aux victimes.

Selon Paluku Kamabu, cadre de ces organisations, cette action vise à montrer que les victimes de cet attentat ne sont pas oubliées. Tout en exigeant que justice soit faite, lesdits collectifs exigent des enquêtes pour identifier les vrais auteurs de cet acte.

Ces derniers demandent aussi au gouvernement congolais d’indemniser les familles des victimes décédées suite à son incapacité de les protéger.

“Si Nous sommes aujourd’hui ici, c’est le lieu où était commis l’attentat de 2021, en ville de Beni. Aujourd’hui ça fait déjà une année. Nous sommes ici pour rendre hommage aux victimes et exigé que justice soit faite. Nous sommes au  regret de constater que les enquêtes amorcées n’ont pas encore donné leurs conclusions une année après. A part la justice, ces âmes disparues doivent être payées. En Afrique les morts ne meurent que si on les oublient”, a déclaré Paluku Kamabu, l’un des activiste au mouvement Lpks.

Les familles victimes délaissées

Le collectif Lisanga Pona Congo ya Sika (Lpks), appelle le gouvernement congolais civilement responsable de cet incident a indemnisé les familles victimes qui attendent toujours.

“Nous avons été chez certaines familles de victimes, ce matin. Chaque famille s’était chargée des obsèques de ses siens pendant que c’est l’État congolais qui avait failli à sa mission de sécuriser la population et par conséquent, il devrait être civilement responsable. L’État doit indemniser les familles des victimes. Nous avons vu les familles des victimes qui souffrent. Dans une famille, il avait eu deux morts et cela est une grande perte, l’état doit prendre ses responsabilités”, a ajouté Pakuku Kamabu.

Pour rappel, c’est dans la soirée de Noël 2021 dernier, qu’un Kamikaze, s’était fait exploser au niveau du resto-Bar INBox. L’explosion a fait 8 morts et une dizaine de blessés parmi lesquels quelques autorités de l’état de siège. Les services locaux de sécurité ont attribué cet attentat à la bombe aux combattants ADF actifs dans la zone.

Roger KAKULIRAHI

Les plus vus

Ministère de l’intérieur et sécurité : Jacquemain Shabani entre officiellement en fonction

Kinshasa, 13 juin 2024 : Peter Kazadi et Jacquemain Shabani, respectivement vice-Premier ministre et ministre en charge de l'Intérieur...

RDC: Parcours de Me. Marc Ekila, nouveau ministre de la formation professionnelle

Kinshasa, 13 juin 2024- Marc Ekila poursuit son chemin au sein de l'exécutif national. Après son passage remarquable à...

RDC : Qui est Anthony Nkinzo Kamole, le nouveau directeur de cabinet de Félix Tshisekedi ?

Kinshasa, 13 juin 2024 - Le président de la République, Félix Tshisekedi a nommé un nouveau directeur de cabinet...

RDC-Remise et reprise: Me Marc Ekila prend officiellement les commandes du ministère de la Formation Professionnelle

Kinshasa, 13 juin 2024- Me. Marc Ekila est officiellement entre en fonctions à la tête du ministère de la...

58è Coupe du Congo – agression de l’arbitre du match Oc Renaissance vs FC Tanganyika : La CAF exige des sanctions contre les agresseurs

Kinshasa, 13 Juin 2024 - La Confédération africaine de football ( CAF ) a déploré la situation sécuritaire qui...