Manifestations de colère contre la force de l’EAC : “la colère qui est observée dans le Nord-Kivu contre la force régionale est justifiée” (Patrick Muyaya)

Kinshasa, 07 février 2023- Le ministre de la communication et médias, Patrick Muyaya a estimé, lundi 6 février, au cours d’un briefing hebdomadaire avec la presse, que la colère de la population du Nord-Kivu contre la force régionale de l’EAC est à un certain niveau justifiée.

“Nous avons souscrit dans une démarche avec cette force qui devait fixer l’objectif M23, pas seulement, mais aussi d’autres groupes armés. Et parce que cela ne se fait pas et ça suscite des réactions notamment la colère qui est observée dans le Nord-Kivu contre les forces régionales, c’est une colère justifiée, il y a des objectifs qui étaient fixés et qui ne sont pas encore atteints”, a fait savoir le ministre.

Pour lui, tout est défini dans le communiqué de Luanda du 23 novembre, donnant mandat offensif en cas du non respect des recommandations formulées, notamment le cessez-le-feu ainsi que son retrait des positions occupées au plus tard le 15 janvier passé. D’où pour le porte-parole du gouvernement, il se pose un problème d’efficacité.

“Il y avait cette composante contraignante avec la force régionale qui vient avec un mandat clair qui est offensif. Visiblement le M23 ne s’est pas retiré, il y a eu de simulacre de retrait à Kibumba ou à Rumangabo, mais ils sont restés dans les environs. Ça pose un problème d’efficacité. Aujourd’hui, il y a un problème d’efficacité de cette force et c’est ce qui a aussi fait l’objet des discussions qui a eu lieu entre les chefs de l’État et ce qui fera également l’objet de la réunion prévue dans une semaine entre les différents états-majors”, a reconnu le ministre.

Dans cette même lancée, le ministre de la communication a également recadré cette force concernant sa mission en RDC qui souligne-t-il, n’a pas un mandat “de commencer à discuter ou à chercher une issue politique avec le M23 et cela était bien rappelé”, lors de la réunion des chefs d’États à Bujumbura.

Il y a lieu de noter que la ville de Goma a vécu lundi sous un rythme agité de la population descendue dans la rue pour décrier la passivité de cette force régionale. Cette manifestation populaire a entraîné plusieurs abus, dont des cas de pillages ainsi que des de barricades des avenues.

Le gouverneur militaire de cette province a de ce fait, appelé la population a la retenue et au calme, tout en les invitant de ne pas tomber sur le jeu de l’ennemi.

Cédric BEYA

Les plus vus

RDC: Judith Suminwa hausse le ton contre la vie ostentatoire et du luxe insolent des membres du gouvernement  

Kinshasa, 23 juillet 2024- La Première Ministre a exposé, ce lundi 22 juillet 2024, sur l’implémentation du Programme d’Actions...

Kinshasa : Le gouverneur Bumba va-t-en guerre contre le phénomène Kuluna, la criminalité et les embouteillages

Kinshasa, 23 juillet 2024- Le gouverneur Daniel Bumba Lubaki a présidé, lundi 24 juillet, le tout premier Conseil de...

Kinshasa : Daniel Bumba évalue en profondeur la coopération avec la Turquie sur le projet d’assainissement de la ville

Kinshasa, 23 juillet 2024- Le gouverneur Daniel Bumba Lubaki a reçu, lundi 22 juillet dans son cabinet de travail...

RDC: Corneille Nangaa sera jugé ce mercredi 24 juillet (Constant Mutamba)

Kinshasa, 22 juillet 2024- Le ministre d'Etat de la justice annonce à travers un communiqué signé ce lundi 22...

Procès Bukanga Lonzo : la Cour constitutionnelle renvoie l’audience au 11 novembre

Kalemie, 22 juillet 2024- Initialement prévue ce 22 juillet, l'audience du procès Bukanga Lonzo a été renvoyée par la...