Nord-Kivu : “Par solidarité, nous disons non à l’enrôlement sans les territoires de Rutshuru, Nyiragongo et Masisi” (Jeunesse COFEDEC)

Goma, 16 février 2023 : Les jeunes de la Convention des Fédéralistes pour la Démocratie Chrétienne (COFEDEC), section du Nord-Kivu, ont réagi sur la situation qui prévaut à l’Est de la RDC. Elle a également donné sa position au processus électoral en cours au pays.

Dans une déclaration publiée mercredi 15 février 2023, la jeunesse du parti de Filia Tshipasa Kahindo juge innoportune l’opération d’identification et d’enrôlement des populations de la province du Nord-Kivu. Par solidarité, celle-ci s’inscrit en faux contre l’identification et l’enrôlement sans les territoires de Rutshuru, Nyiragongo et Masisi, actuellement sous contrôle des terroristes du M23 et leurs alliés.

Au même moment, la jeunesse de la COFEDEC réitère la demande de mise en place d’une Commission électorale Nationale Indépendante (CENI) consensuelle et capable d’organiser les élections transparentes et démocratiques.

“Par solidarité, nous disons non à l’identification, non à l’enrôlement sans les territoires de Rutshuru, Masisi et Nyiragongo. Sur le plan électoral, la jeunesse COFEDEC réitère sa demande de son directoire national, la mis en place d’une CENI consensuelle, susceptible de poser des actes responsables dont la publication du calendrier électoral réaliste, la constitution du fichier électoral, la publication des candidats, la proclamation des résultats en toute indépendance et impartiale”, souhaite-t-elle.

En outre, les adeptes de Kahindo disent avoir constaté la dégradation de la situation sur le terrain des opérations. Pour faire face aux terroristes du M23, la jeunesse de la COFEDEC appelle à “l’unité des tâches” de l’armée dans les opérations.

“La jeunesse COFEDEC condamne avec la dernière énergie l’agression nous imposée par le Rwanda à travers ses supplétifs du M23 et par la même occasion appelle le Gouvernement à ne ménager aucun effort pour conquérir les espaces occupés. La jeunesse COFEDEC constate non sans regret la dégradation de la situation non obstant les alertes de notre directoire, à travers ses différents communiqués contenant plusieurs recommandations pertinentes qui auraient pu nous éviter la situation actuelle sur le plan sécuritaire, l’unité des tâches de l’armée aux seules opérations militaires ; doter les forces armées et la police nationale d’une logistique conséquente”, rencheri-t-ellle.

Magloire TSONGO

Les plus vus

Nord-Kivu : 20 personnes interpellées et des effets militaires récupérés dans un bouclage à Beni

Beni, 21 mai 2024- Au total, 20 personnes ont été interpellées par des éléments de la police nationale congolaise...

RDC-Coup d’Etat raté : Le Sénat formule le vœu de voir les forces de sécurité pérenniser l’effort fourni “pour faire échec à ce genre...

Kinshasa, 21 mai 2024- Le bureau provisoire du Sénat de la RDC salue, dans un communiqué rendu public, mardi...

Tentative de coup d’État en RDC : “Il est fort regrettable que les services de sécurité aient été nargués” (CENCO)

Kananga, 21 mai 2024- Les Archevêques et Évêques membres de la Conférence Épiscopale nationale du Congo (CENCO) ont à...

Kinshasa: les usagers de l’avenue Nguma satisfaits de la reprise du trafic

Kinshasa, 21 mai 2024- Les usagers de l’avenue Nguma, dans la commune de Ngaliema, ont exprimé leur satisfaction lundi...

Coup d’Etat déjoué : Le camp de Kabund exige la lumière sur ce “théâtre grotesque”

Kinshasa, 21 mai 2024 - Des réactions continuent de s'enregistrer après la tentative du coup d’Etat et l’attaque de...