RDC-“Musèlement” d’Adolphe Muzito au Kwilu : Amnisty international compte ouvrir un dossier contre le gouvernement congolais

Kinshasa, 23 février 2023- Amnisty international annonce l’ouverture d’une enquête contre le gouvernement congolais pour ce qu’il qualifie de “musèlement” de l’opposant congolais Adolphe Muzito, dans la province du Kwilu.

Dans une correspondance adressée, jeudi 23 février, au Premier Ministre Sama Lukonde dont une copie est parvenue à Dépêche.cd, cette structure déclare tenir l’Etat congolais “pour responsable des violations des droits humains et libertés politiques” à l’encontre de l’ancien Premier Ministre Adolphe Muzito dans cette province.

Pour Amnisty international, l’interdiction du rassemblement ainsi que de la conférence de cet acteur politique émane d’une décision du gouvernement congolais de museler cet acteur politique.

“Comme vous le savez, Monsieur Adolphe Muston’a pas tenu son rassemblement dans la ville de kikwit vendredi 17 février 2023 comme il avait prévu. Un important dispositif sécuritaire a été déployé dans plusieurs endroits dans la ville de Kikwit notamment à proximité du lieu où le rassemblement devrait se tenir. Ce qui est regrettable, votre gouvernement vient d’interdire la conférence de Monsieur Adolphe Muzito prévue à Université de Kikwit ce 17/2/2023. Ce qui porte à croire qu’il y a une décision de votre part visant à museler ce dernier”, peut-on lire dans cette correspondance.

Dans sa démarche Amnisty international s’inquiète en soutenant que “si le meeting des opposants sont empêchés, ce qu’il y a un sérieux problème de la mise en application de l’État des droits”, conclu la correspondance.

Cédric BEYA

Les plus vus

RDC: Kinshasa abrite le quatrième atelier sur l’étude du potentiel agricole de la RDC

Kinshasa, 18 juin 2024- Le Ministre d'État, Ministre de l'Aménagement du Territoire, Maître Guy Loando a officiellement ouvert le...

RDC : Jacquemain Shabani échange avec les responsables de différents services de sécurité nationale

Kinshasa, 18 juin 2024 : Le Vice-Premier Ministre, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité, de la Décentralisation et des...

RDC – Dossier émoluments des députés : Martin Fayulu exige la suppression des deux rubriques cachées sous le poste “Fonds spécial d’intervention”

Kinshasa, 18 juin 2024 : Après la mise au point de Vital Kamerhe, président de l'Assemblée nationale, sur les...

RDC : La MOE CENCO-ECC appelle à l’organisation des états généraux des élections

Kinshasa, 18 juin 2024- Dans son rapport sur le cycle électoral 2019-2023 publié lundi 18 juin, la mission d'observation...

RDC : “Le cumul des candidatures a instauré des oligarchies familiales dans la gestion des affaires publiques” (CENCO-ECC)

Kinshasa, 18 juin 2024- Toujours dans son rapport sur le processus électoral 2018-2023, la Mission d'observation électorale CENCO-ECC a...