BIAC: Des nouvelles options envisagées pour rembourser au moins 121,5 millions $ des épargnants

Kinshasa, 25 février 2023- Le gouvernement congolais est décidé à trouver des solutions concernant la liquidation de la banque internationale de l’Afrique au Congo (BIAC). Cette institution bancaire est tombée en faillite il y a de ce cela 13 ans. Pour l’état congolais des efforts conséquentes doivent cette fois-ci être mis à profit pour parvenir au remboursement d’au moins 121,5 millions de dollars des épargnants.

Ce qu’a déclaré le ministre des finances au cours du conseil des ministres du 24 février. C’est à la suite de la présentation d’un rapport d’audit effectué par l’inspection générale des finances (IGF). Lequel rapport a été en amont examiné par le comité de stabilité financière qu’il préside.

Ainsi, parmi les options fortes envisagées pour dénouer cette affaire, il a décidé entre autres de mener des actions judiciaires, de nommer un nouveau liquidateur.

“Le Comité de Stabilité Financière a recommandé que des actions appropriées de sauvegarde soient entreprises au niveau judiciaire en vue de dénouer les contradictions qui se sont installées dans ce dossier au mépris du respect de la loi bancaire”, a déclaré le ministre.

Et de poursuivre :“Une fois ces mesures de sauvegarde obtenues, et compte tenu des contestations, le Comité de Stabilité Financière propose qu’un nouveau liquidateur soit nommé par la Banque Centrale du Congo, en accord avec le Gouvernement”.

La nomination d’un nouveau liquidateur a été envisagé notamment à cause, souligne le ministre, de “l’installation d’un liquidateur non approuvé par la Banque Centrale comme l’exige la loi bancaire, et de l’absence de contrôle des actions en cours, qu’il y a un risque majeur de dilapidation des actifs nécessaires à l’apurement du passif”.

Ainsi le nouveau liquidateur aura entre autre pour mission:

1. La récupération des crédits détenus par la clientèle, parmi lesquels les crédits accordés aux sociétés apparentées.
2. Finaliser les dossiers relatifs aux immeubles de la BIAC sans titres de propriétés dans la ville de Beni, dans la province de Kongo-Central ainsi le dossier de l’immeuble Marcel Lafleur aux fins de sécuriser le patrimoine de la banque sur lesquels pèse un risque d’expropriation.
3. Finaliser les contentieux en cours, dans lesquels des fonds importants de la banque sont indûment détenus par des tiers.

Par ailleurs, le comité de stabilité financière a aussi levé l’option “d’un inventare physique exhaustif du patrimoine immobilier devra être réalisé pour en actualiser la valeur globale et élucider la situation des 15 terrains de la BIAC. Pour éviter toute contestation, le Comite de Stabilité Financière recommande que cette tâche soit confiée à un Cabinet indépendant qui travaillera sous sa supervision”.

Il y a lieu de noter que le rapport d’audit de L’IGF révèle que les avoirs de la BIAC jusqu’à fin 2020 lors du processus de la liquidation sont estimés à une valeur de 189,9 millions USD contre des dettes de 168,1 millions USD.

A cela la banque doit particulièrement aux déposants une dette estimée à 121.5 millions USD et celle du personnel s’élève à 16,7 millions USD

Cédric BEYA

Les plus vus

Foot : Félix Tshisekedi rassure du come-back de Luvumbu à l’As V. club

Kinshasa, 23 février 2024- Après résiliation du contrat avec son club au Rwanda pour avoir célébré son but en...

Arrestation du journaliste Bujakera : “Notre justice est malade, je crois qu’il est un peu victime de ça” (Félix Tshisekedi)

Kinshasa, 22 février 2024- Lors du briefing presse, jeudi 22 février, le chef de l’Etat Félix Tshisekedi a réagi...

RDC : Félix Tshisekedi qualifie de “receleur” l’UE après la signature d’un accord sur le développement de la chaîne de valeur avec le Rwanda

Kananga, 22 février 2024- Le Chef de l'État Congolais Félix Tshisekedi a qualifié de “receleur” l'Union Européenne après la...

Kinshasa : Insalubrité au Rond point UPN, la population crie au secours

Kinshasa, 22 février 2024 - Le rond point 24 à l'UPN dans la commune de ngaliema se trouve dans...

Nord-Kivu : La PNC Beni promet de faire respecter la mesure interdisant la circulation des véhicules à vitres teintées

Beni, 22 février 2024- Le Gouverneur militaire du Nord-Kivu a décidé d'interdire pour des raisons sécuritaires de ses administrés,...