Autorisation de la circulation des biens et mses sur les axes routiers Goma-Butembo : La société civile exprime 7 inquiétudes

Kinshasa, 2 mars 2023- Au lendemain de la décision du Gouverneur militaire du Nord-Kivu, autorisant la circulation des biens et marchandises dans les zones occupées par les terroristes du M23 et la partie Nord de la province, la société civile se dit inquiète.

Dans un message parvenu à Dépêche.cd, Edgar Katembo Mateso Vice-président de la société civile forces vives du Nord-Kivu donne sept inquiétudes liées à la mesure de l’autorité provinciale.

Voici la quintessence des ces inquiétudes:
`
1. Pourquoi le message du Gouverneur semble répondre à la fois demande des opérateurs économiques et à l’accusation des éléments du M23-RDF contre les FARDC que, par des bombardements, l’armée congolais empêche la population à circuler dans toutes les zones sous le contrôle du M23-RDF ?

2. Par cet acte, le Gouverneur ne tombe-t-il pas dans le piège des agresseurs rwandais en leur offrant un bouclier humain ? Comment l’armée congolaise saura-t-elle encore pilonner et bombarder les positions rebelles dès lors que les civils seront en train d’y effectuer des mouvements et des activités commerciales ?

3. Ces va et vient de la population civile ne risquent-elle pas d’infiltrer les zones non encore sous le contrôle du M23-RDF et ainsi accélérer la chute d’autres entités ?

4. Ces mouvements des marchands ne peuvent-ils pas constituer une source de financement du M23-RDF qui, à coup sûr, ne manquera pas d’imposer une taxation sur les biens et marchandises qui traversent les zones sous son contrôle ?

5. En cas d’incident sécuritaire dans les zones hors contrôle des FARDC, qui en assumera les responsabilités ? N’est-ce pas exposer inutilement les vies des pauvres citoyens congolais ?

6. Est-ce un aveu d’incapacité pour le Gouvernement Congolais à ne plus être en mesure de récupérer les espaces perdus et qu’il ne fallait pas ainsi en empêcher indéfiniment les mouvements des populations civiles ?

7. Pourquoi à chaque fois qu’on annonce la supériorité des FARDC il y a des messages comme : cessez-le-feu, couloir humanitaire, Droit International Humanitaire, etc.? Pourtant quand l’ennemi accule nos militaires on trop d’euphémismes comme : repli stratégique, éviter le bain de sang, etc.!

Dans un communiqué paru mercredi 1er mars 2023, le Gouverneur militaire, le lieutenant-General a autorisé la circulation des biens et des marchandises sur les axes routiers reliant la ville de Goma à la partie nord de la province. Selon l’esprit du communiqué, cette mesure est consécutive à la sollicitation des opérateurs économiques et pour l’intérêt de la population.

Magloire TSONGO

Les plus vus

Kasaï Central: Devant une marée humaine, Marcel Tshipepele promet de se mobiliser pour la réélection de Félix Tshisekedi

Kinshasa, 27 mai 2023- Marcel Tshipepele, cadre de l'Union pour la nation congolaise ( UNC), parti politique cher à...

Goma : Après sa rencontre avec Sama Lukonde, le Gouverneur militaire de l’Ituri accorde une dernière “chance” aux groupes armés encore actifs

Goma, 27 mai 2023 : Après une séance d'évaluation avec le Premier Ministre et chef du Gouvernement, le Gouverneur...

Goma : Pour la 3e fois, Sama Lukonde évalue la situation sécuritaire et humanitaire des provinces sous état de siège

Goma, 27 mai 2023 : En séjour dans la ville touristique de Goma, le Premier Ministre congolais Sama Lukonde...

Coopération Sino-congolaise : Voici les engagements pris par Félix Tshisekedi et Xi Jinping

Kinshasa, 27 mai 2023 : En mission en République populaire de Chine, le Chef de l'État congolais et son...

Foot – 58ème Coupe du Congo : la date du démarrage dévoilée

Kinshasa, 27 Mai 2023 - Le comité de normalisation (CONOR) de la fédération congolaise de football (FECOFA) a dévoilé...