Etat de siège: Muhindo Nzangi aux députés provinciaux : “Ils ne doivent pas proposer du n’importe quoi au gouvernement”

Goma, 7 mars 2023- Le Ministre national de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU), Muhindo Nzangi désapprouve les propositions des députés provinciaux et nationaux du Nord-Kivu sur le processus de la pacification de la partie Est du pays.

Dans un point de presse animé dans la ville de Goma, Muhindo Nzangi précise que malgré leur écartement suite à l’état de siège, les élus du Nord-Kivu ne devraient pas céder aux intimidations des certains leaders du mouvement du M23 et commencer à proposer du “n’importe quoi” au Gouvernement congolais.

“Ce n’est pas parce que les députés provinciaux sont mis en écart à cause de l’état de siège qu’ils doivent proposer du n’importe quoi au Gouvernement. Nous avons tous les éléments. Nous savons qu’il y a parmi ces députés ceux qui ont été contactés par le Kazarama et certains ont cédé à la pression”, a-t-il précisé.

Et de poursuivre : “votre pays est attaqué, votre gouvernement est à la défensive, vous recevez des pressions des gens comme les Kazarama, pour protéger vos vaches qui sont à gauche et à droite, et vous demandez à votre Président de République de négocier avec des gens qui sont manipulés par le Rwanda ?”, a fait savoir Muhindo aux 17 députés nationaux.

Nzangi pour l’enrôlement au Nord-Kivu ?

Rassurant de la pacification des zones occupées par les rebelles du M23, le patron de l’ESU est d’accord pour l’enrôlement des populations du Nord-Kivu. A l’en croire, il est moins important de donner la chance aux forces armées de la RDC pour libérer les zones de Rutshuru et Masisi.

“Les députés nationaux ont demandé qu’on arrête l’enrôlement, je me demande pourquoi l’enrôlement doit être interrompu? Je ne vois pas une raison pour laquelle l’enrôlement doit être arrêté, tout le monde sera enrôlé même à Rutshuru et Masisi », rassure-t-il.

Le 28 février 2023, les députés provinciaux du Nord-Kivu ont appelé le Président de la République, Félix Tshisekedi à privilégier la solution “pacifique” à la crise qui secoue la partie Est de la RDC afin d’éviter des morts supplémentaires.

Réitérant l’appel au respect de la souveraineté nationale, les députés provinciaux avaient appelé les rebelles du M23 à la cessation immédiate des hostilités.

Magloire TSONGO

Les plus vus

Foot : Félix Tshisekedi rassure du come-back de Luvumbu à l’As V. club

Kinshasa, 23 février 2024- Après résiliation du contrat avec son club au Rwanda pour avoir célébré son but en...

Arrestation du journaliste Bujakera : “Notre justice est malade, je crois qu’il est un peu victime de ça” (Félix Tshisekedi)

Kinshasa, 22 février 2024- Lors du briefing presse, jeudi 22 février, le chef de l’Etat Félix Tshisekedi a réagi...

RDC : Félix Tshisekedi qualifie de “receleur” l’UE après la signature d’un accord sur le développement de la chaîne de valeur avec le Rwanda

Kananga, 22 février 2024- Le Chef de l'État Congolais Félix Tshisekedi a qualifié de “receleur” l'Union Européenne après la...

Kinshasa : Insalubrité au Rond point UPN, la population crie au secours

Kinshasa, 22 février 2024 - Le rond point 24 à l'UPN dans la commune de ngaliema se trouve dans...

Nord-Kivu : La PNC Beni promet de faire respecter la mesure interdisant la circulation des véhicules à vitres teintées

Beni, 22 février 2024- Le Gouverneur militaire du Nord-Kivu a décidé d'interdire pour des raisons sécuritaires de ses administrés,...