RDC-Affaire Mwangachuchu : Le prévenu reconnaît être en possession d’une arme personnelle

Goma, 29 mars 2023- L’on en sait un peu plus sur le dossier opposant le ministère public au Député National, Édouard Mwangachuchu, élu du territoire de Masisi, au Nord-Kivu.

Lors de l’audience du mardi 28 mars, le prévenu a reconnu être en possession d’une arme personnelle pour sécuriser sa parcelle contre les rebelles du M23, un mouvement financé par la République du Rwanda pour déstabiliser la province du Nord-Kivu.

Edouard Mwangachuchu a déclaré avoir reçu l’autorisation de l’Ancien Vice-Premier ministre et Ministre de l’intérieur, Richard Muyej, de disposer d’une arme pour sa sécurité.

Devant la haute cour militaire de la RDC, siégeant en matière de flagrance, le prévenu a reconnu que son arme à une capacité de 42 munitions (cartouches).

“A un certain moment, il y a eu un problème de M23 dans le temps. J’ai été vraiment farouche à cette rébellion et je me suis senti menacé. On ne m’a même pas donné un policier, j’étais seul. Et comme ça, en caucus quand on était en audience auprès du Ministre de l’intérieur, à l’époque Richard Muyej, je lui ai dit que je me sentais menacé. Le Ministre m’a dit qu’il n’y a pas de problème, écrivez comme ça on va vous répondre. J’ai écrit , le ministre m’a répondu et m’a autorisé d’avoir une arme personnelle” , a-t-il reconnu.

A ce qui concerne le coffre-fort retrouvé à la résidence du prévenu, la cour a promis recourir à une expertise pouvant l’aider à l’ouverture de ce coffre.

Mwangachuchusur le banc de touche?

Responsable de la société Minière de Bisunzu (SMB), Edaourd Mwangachuchu est accusé par la cour militaire de la République de soutenir le mouvement rebelle du M23. Il lui est reproché les infractions de participation à un mouvement insurrectionnel, incitation des militaires à commettre des actes contraires au devoir de la discipline, détention illégale de minutions et armés de guerre. Ces objets ont été découverts dans sa ferme située en territoire de Masisi et d’autres à sa résidence de la Gombé, à Kinshasa. Il est actuellement détenu à la prison centrale de Makala, dans la capitale congolaise.

La prochaine audience est fixée au mardi 4 avril 2023.

La rédaction

Les plus vus

Assemblée nationale : “Un député national touche, tout avantage confondu, 14 millions de FC” (Vital Kamerhe)

Kinshasa, 15 juin 2024- La plénière de clôture de la session ordinaire de mars à l'Assemblée nationale a effectivement...

Foot: V. Club soulève le trophée de la 58e coupe du Congo 

Kinshasa, 15 Juin 2024 - La 58è édition de la coupe du Congo appartient à l'A V.Club. Les Dauphins...

RDC : Felix Tshisekedi annonce un suivi et une évaluation de chaque membre du gouvernement à intervalle de trois mois

Kinshasa, 15 juin 2024 - En vue de s’assurer de l’efficacité des membres du gouvernement Suminwa, il est prévu...

RDC-Sécurité : Les officiers l’inspection générale de la police formés sur les techniques d’enquête judiciaire

Kinshasa, 15 juin 2024 - L'inspection Générale de la Police nationale congolaise (IGPNC) a remis des brevets, vendredi 14...

RDC : Qui est Léonnie Kandolo, la nouvelle ministre du Genre, famille et enfant ?

Kinshasa, 14 juin 2024 - Le ministère du Genre, famille et enfant connaît désormais une nouvelle locataire. Il s’agit...