France-Agression de Christian Bosembe : “Avec les autorités françaises, nous allons travailler pour que justice soit faite” (P. Muyaya)

Kinshasa, 2 avril 2023- Le président du Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication, Christian Bosembe a été victime d’une agression barbare par des personnes identifiées comme des “combattants”, en France.

Dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, l’on aperçoit des gens lui administrer des coups.

Des images qui n’ont pas laissé insensibles le ministre de la communication et médias Patrick Muyaya. Il affirme avoir parlé avec la victime et soutient qu’il a “plus de peur que mal”.

“Je viens d’échanger avec Christian Bosembe le Président du CSAC, plus de peur que mal. Je condamne fermement l’agression dont il a été victime”, écrit-il dans son compte tweeter.

Par ailleurs, le patron des médias congolais annonce que les autorités sont impliquées pour retrouver les auteurs de cette barbaries afin que justice soit faite.

“Avec les autorités françaises, nous allons travailler pour que justice soit faite. La violence n’a aucune place en démocratie”, a annoncé le porte-parole du gouvernement.

Cédric BEYA

Les plus vus

RDC-Education nationale : Voici les modalités de fixation des frais scolaires pour l’année 2024-2025

Kalemie le 25 juillet 2024- Le ministère à charge de l'éducation nationale et nouvelle citoyenneté a rendu public à...

Under and Over 7 – le joyau de la section 1xGames

Qu'est-ce qui distingue un bon jeu de nos jours ? La simplicité des règles ? Les références à d'autres...

Procès Nangaa : 25 prévenus dont 5 à la barre et les autres en fuite (Liste)

Kinshasa, 24 juillet 2024- Mise en place terminée à la prison militaire de Ndolo où s'ouvre ce mercredi 24...

Sud-Kivu : 3 bandits présumés auteurs du meurtre d’un jeune garçon sur l’avenue ISGA aux arrêts 

Bukavu le 24 juillet 2024- Le ministre de l'intérieur et securité du Sud-kivu, Albert Kahasha Murhula a appréhendé trois...

Procès Nangaa et ses complices : “Il s’agit d’une procédure par défaut pour certains et contradiction pour d’autres (Ministre de la justice)

Kinshasa, 24 juillet 2024- La Cour militaire de Kinshasa/Gombe ouvre ce mercredi 24 juillet, le procès qui oppose l'auditeur...