Guerre du M23 : “Il n’est aucunement question d’interdire aux FARDC de faire leur travail sur le territoire de la RDC” (Patrick Muyaya)

Kinshasa, 4 Avril 2023- Le porte-parole du gouvernement de la République démocratique du Congo a qualifié de manipulation, toutes les déclarations qui font croire à l’opinion l’interdiction aux FARDC d’entrer dans les territoires congolais remis aux forces de l’EAC par les M23, dans le Nord-Kivu.

Au cours d’un briefing animé lundi 3 avril face à la presse, le porte-parole du gouvernement invite les congolais à ne pas se laisser entrainer dans cette campagne, en affirmant que tout ce qui se fait actuellement concourt au retour de la paix dans la partie Est de la RDC.

“Le gouvernement s’implique de ramener la paix et la sécurité dans l’Est de la RDC. Tout ce qui se fait pour le moment à l’Est de la RDC, concourt dans le cadre de cet objectif et le président de la République qui a pris le pari de protéger chaque centimètre carré de notre territoire y veille. Ne vous laissez pas entraîner par des campagnes de manipulation qui circulent sur les réseaux sociaux. Il n’est aucunement question d’interdire aux FARDC de faire leur travail sur le territoire de la RDC”, a-t-il déclaré.

Quant au délai du départ de troupes de l’EAC du territoire congolais, le porte-parole du gouvernement a fait savoir qu’actuellement, l’objectif est l’éradication totale du M23, mais aussi de la consolidation des stratégies mises en place avant de décider sur cette question.

“Il y a une échéance qui a été prévue, qui est de 6 mois pour la force régionale et il y a en ce moment précis, une évaluation qui est faite à un niveau le plus élevé parce que c’est maintenant que les forces de l’EAC se déploient… La menace qu’il faut tacler le plus rapidement, c’est la menace du M23. Et je pense qu’avec le déploiement qui est en cours, nous allons voir ce que cela donnera. D’après les informations qui m’ont été transmises, il y a des mouvements qui font en terme de retrait maintenant, il faut voir comment cela va se consolider. C’est pour ça par exemple que le chef d’état-major ougandais est ici à Kinshasa pour essayer de discuter de ce sujet à un niveau le plus élevé.”

A lui d’ajouter que le peuple congolais doit faire confiance au Chef de l’Etat qui ne cesse de répéter qu’il ne cédera aucun centimètre carré du sol congolais.

Cédric BEYA

Les plus vus

Namibie : Félix Tshisekedi et Joseph Kabila aux obsèques de l’ex Président Dr Hage Geingob à Windhoek

Kananga, 24 février 2024- Le Chef de l'Etat congolais Félix Tshisekedi a participé ce vendredi 24 février 2024 aux...

Ituri : 3 rebelles ADF capturés à Mambasa

Bunia, 24 février 2024- Trois éléments du groupe rebelle ADF ont été capturés lors d'une patrouille de combat menée...

Ituri: Le militaire auteur du meurtre du journaliste Kambale Fidèle aux arrêts

Bunia, 24 février 2024 - Le militaire auteur du meurtre de Kambale Fidèle, professionnel des médias, abattu, mercredi 21...

RDC: Vital Kamerhe se retire de l’équipe gouvernementale chargée d’expédier les affaires courantes

Kinshasa, 24 février 2024- Alors qu'ils ont reçu l'autorisation du Président de la République d'expédier les affaires courantes, le...

Foot – Ligue des Champions CAF : Le TP Mazembe en quart de finale

Kinshasa, 24 Février 2024 - Le TP Mazembe a validé son ticket pour l'étape des quarts de finale de...