RDC – Proposition de loi Tshiani : A Bukavu, Salomon Kalonda met en garde le régime Tshisekedi contre une loi “discriminatoire”

Kinshasa, 04 avril 2023 : Le haut représentant du président national du parti politique Ensemble pour la République dans le grand Kivu, Salomon Kalonda Della, est arrivé dans l’après-midi du mardi 4 avril 2023 à Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu à l’Est de la République Démocratique du Congo

Accueilli au port Ihusi par une foule immense, l’un des plus proches collaborateurs de Moïse Katumbi a fait savoir à la presse, qu’il va profiter de son séjour pour s’imprégner de la situation du parti Ensemble pour la République au niveau de la province du Sud-Kivu, en perspectives des élections qui pointent à l’horizon, mais aussi une occasion pour sensibiliser toute la population, à dire non à la loi Tshiani sur la congolité. Cette dernière qui viserait à écarter sciemment Moïse Katumbi de la course à la magistrature suprême.

“Je veux profiter de mon séjour pour faire le tour du Sud-Kivu, pour comprendre la situation sur place et comme nous sommes dans le processus d’enrôlement des électeurs ; je dois m’enquérir de la situation et sensibiliser la population à s’enrôler massivement afin de rafler le plus grand nombre de sièges à tous les niveaux et la magistrature suprême. Moise Katumbi est candidat, mais nous ne sommes pas dans la campagne électorale et la période de la campagne, on en parlera”, a-t-il renseigné.

Par ailleurs, au sujet de la proposition de la loi Tshiani qui défraie la chronique en République Démocratique du Congo et qui semble selon le partisan de Moïse Katumbi, vouloir écarter ce dernier à la magistrature lors de prochaine élection ; Salomon Kalonda a mis en garde l’actuel régime contre une loi susceptible de diviser le congolais au moment où l’intégrité du pays est menacé.

“C’est aberrant, dans un pays moderne comme la RDC, qu’on puisse nous amener de loi raciste et discriminatoire. On ne va pas accepter que le message arrive vraiment à Kinshasa ; que les congolais ne veulent pas vraiment cette division. S’ils veulent diviser les congolais, ils vont créer des classes sociales et ça va créer des problèmes énormes dans ce pays. Nous avons besoin de l’unité, de la paix, de la sécurité, du développement. Qu’on nous amène des lois qui doivent nous mettre ensemble, pour développer notre pays et pour qu’on ne puisse pas parler de guerre, de malnutrition et autres choses dans ce pays”, a-t-il renchéri.

Signalons que la loi Tshiani figure parmi les matières définitives à traiter sur le calendrier de la session de mars 2023 à l’Assemblée nationale. Elle prévoit que les postes dits de “souveraineté”, tels que celui de Président de la République, l’Agence Nationale de Renseignement, la Direction Générale de Migration, soient réservés aux seuls congolais nés de père et de mère congolais.

Fulgence RUKATA

Les plus vus

Voirie urbaine à Kananga : Installation du concasseur pour le début des travaux d’asphaltage sur différents chantiers

Kananga, 21 juillet 2024- C'est un tournant décisif dans le cadre de l'exécution des travaux de la voirie urbaine...

Sud-Kivu: Reprise normale du trafic Uvira-Frontière (Burundi) après la décrue du lac Tanganyika 

Bukavu, 21 juillet 2024- Le trafic a repris normalement sur le tronçon routier quittant la ville d'Uvira vers la...

RDC-Suppression du F92: Le moratoire accordé aux ASBL et Confessions religieuses par le ministre de justice prorogé de 90 jours

Kinshasa, 21 juillet 2024- Très attentif aux doléances de la population d’une part ; et soucieux de faire respecter...

RDC-Lutte contre la criminalité dans les villes: Shabani, Mwadiamvita et Mutamba placés devant leurs responsabilités

Kinshasa, 20 juillet 2024- Le Président de la République Félix Tshisekedi a instruit le VPM de l'intérieur et sécurité...

Exetat 2024: La publication des résultats débute le 24 juillet

Kinshasa, 20 juillet 2024 - C’est le mercredi 24 juillet prochain que va débuter la publication des résultats de...