Justice-Nomination des magistrats: Les nouvelles recrues “éclairées” sur le retard dû à la signature de leur ordonnance présidentielle

Kinshasa, 11 Avril 2023- Les magistrats ayant réussi au concours organisé par le Conseil supérieur de la magistrature l’année dernière, ont manifesté ce mardi 11 avril pour dénoncer notamment le retard dans la nomination de 2500 d’entre eux pour l’exercice 2023.

Selon Maître Pathy, l’un des manifestants, le président du Conseil supérieur de la magistrature a justifié ce retard par l’inéligibilité de certains magistrats après contrôle physique. Toutefois, a-t-il ajouté, il a fait part de la décision reprenant les noms des magistrats à nommer pour l’année 2023.

“Je fais partie de la délégation qui a rencontré le président du Conseil supérieur de la magistrature. Je peux vous rassurer que le Président nous a produit le projet d’ordonnance à transmettre auprès du chef de l’État. Il nous a aussi montré une décision du secrétariat permanent rapportant la première décision reprenant les noms des magistrats à nommer pour l’année 2023. Il a justifié cela par le fait qu’après contrôle physique il y a eu certains magistrats qui ne sont pas éligibles notamment par rapport à l’âge et d’autres documents”, a-t-il rapporté à Dépêche.cd

Me. Pathy a aussi fait savoir que, le président du Conseil supérieur de la magistrature attend l’approbation de son bureau au cours de la réunion prévue cette semaine avant de transmettre le projet d’ordonnance auprès du chef de l’État.

“C’est-à-dire comme aujourd’hui nous sommes mardi d’ici la fin de la semaine de que la réunion se tient il va transmettre la décision avant la nomination par le chef de l’État”, a-t-il poursuivi.

Et de conclure, “s’agissait de ceux qui sont venus de l’intérieur, il nous a rassuré qu’une fois qu’il y a ordonnance de nomination, il y aura un communiqué du Conseil supérieur de la magistrature demandant à tous les magistrats à rentrer à Kinshasa et cette fois la, le gouvernement congolais prendra en charge tout candidat pour une formation”.

C’est depuis le 2 novembre de l’année dernière que le président de la Cour constitutionnelle et président du Conseil supérieur de la magistrature, Dieudonné Kamuleta a publié les résultats du concours des candidats. Selon ces résultats, 5000 nouveaux magistrats s’ajoutent aux 3004 autres, les réhabilités compris.

Dieudonné Kamuleta, avait indiqué que parmi les magistrats 2500 seront engagés pour l’exercice 2023 et les 2500 autres pour 2024.

Riel Lukombo

Les plus vus

RDC : “La taille du gouvernement sera réduite” (Bahati après échange avec Judith Suminwa)

Kinshasa, 15 avril 2024- L'autorité morale du regroupement AFDC-A Modeste Bahati est d'accord avec la Première Ministre Judith Tukula...

Formation du gouvernement Suminwa : “Ceux qui auront la chance d’être nommés qu’ils réfléchissent sur la manière de répondre aux défis énormes dans un...

Kinshasa, 16 avril 2024 - Vital Kamerhe et ses deux regroupements politiques (A/A UNC et A/VK2018) ont été reçus,...

Formation du gouvernement : Judith Suminwa consulte jusqu’au 19 avril

Kinshasa, 15 avril 2024 : La première ministre de la République démocratique du Congo, Judith Suminwa Tuluka poursuit ses...

Dossier Cardinal Ambongo : “Personne ne peut empêcher le Cardinal de dénoncer les maux qui rongent notre pays” (Martin Fayulu)

Kinshasa, 15 avril 2024 : Empêché d'accéder au salon VIP de l'aéroport international de Ndjili, dimanche 14 avril 2024,...

Crime passionnel : Un ancien vice-ministre du gouvernement FCC-CACH aux arrêts

Kinshasa, 15 avril 2024- Moussa Mondo, ancien vice-ministre des hydrocarbures a passé nuit entre les mains de service de...