RDC: “Sécession et ségrégation au Grand Katanga, Mwando Simba a tout simplement alerté le Garant de la Nation” (Tribune)

Kinshasa, 11 avril 2023- Qui veut noyer son chien l’accuse de rage ! Jamais Christian Mwando Nsimba Kabulo (Ensemble/Katumbi), n’a harangué l’opinion publique au Grand Katanga ni pour la sécession ni pour la ségrégation communautaire dans l’hypothèse du vote à l’Assemblée nationale de la loi Tshiani.

Une relecture sans complaisance des propos de Mwando dans la vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux prouve, toute bonne conscience l’admet, que ce grand leader d’opinion -pas seulement au Grand Katanga – parlait en mode interpellateur, en termes de probabilité, de potentiel risque que le chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, en sa qualité de garant de la Nation devrait épargner à la RDC.

Ce pays qui est sorti du cercle des États dits post-conflits suite aux menées subversives du M23 avec le soutien du Rwanda, qui l’ignore, vit encore dans un sempiternel élan des conflagrations intercommunautaires.

Christian Mwando, qui l’ignore, est une tête bien faite, un docte, un réfléchi, chez qui l’émotion ne l’emporte jamais sur la raison. L’ex-ministre du Plan qui a rendu son tablier par respect à la ligne politique d’Ensemble, n’a jamais versé dans des critiques contre l’action gouvernementale, encore moins contre le chef de l’État. Responsabilité politique oblige !

Il a usé de cette même grandeur et hauteur pour solliciter le concours du Garant de la Nation (en déliquescence) pour refroidir les ardeurs des politiciens pyromanes vogue la galère ! qui battent campagne pour le vote dans les Chambres d’une loi (Tshiani) qui a tout l’air d’un code d’apartheid, excluant par des voies et méandres pseudo-démocratiques, de la course à la magistrature suprême, des RdCongolais qui ont pensé et mûri une politique autant rationnelle qu’efficiente de la gestion de la chose publique. Et non des châteaux en Espagne !

S’en prendre donc à Mwando Nsimba, comme certains officiels rdcongolais ont été tentés de le faire devant les médias, c’est jouer au voleur qui crie ô voleur! Mwando Nsimba, a contrario, refuse catégoriquement de faire remanger aux RdCongolais ce qu’ils ont péniblement vomi: des conflits intercommunautaires nés de la politique politicienne de “j’y suis, je reste quoi qu’il en coûte et peu importe la manière”.

Ses propos ont tout simplement été sortis de leur contexte plutôt conciliateur et alerteur à la suite d’un sondage d’opinion dans le Grand Katanga. Mwando Simba ne sera jamais un va-t-en-guerre.

Tribune de Popol TOMAOKO KARABONARI

Les plus vus

RDC : Le gouvernement Suminwa bientôt en séminaire de renforcement des capacités

Kinshasa, 17 juin 2024 : Lors de la toute première réunion du Conseil des ministres, autour du Chef de...

RDC: Reconduit au gouvernement, Guy Loando et la nouvelle notabilité de la Tshuapa témoignent une gratitude sincère envers Félix Tshisekedi 

Kinshasa 15 juin 2024- La ville-province de Kinshasa a résonné des échanges passionnés entre Guy Loando, Ministre d’Etat, Ministre...

RDC : Les Sénateurs appelés à choisir entre la majorité parlementaire ou l’opposition avant ce mercredi

Kinshasa, 17 juin 2024 : Avant l'adoption du règlement intérieur et de l'élection du bureau définitif, le bureau d'âge...

Kasaï Central : Un député provincial sollicite la délocalisation du cimetière de Kananga

Kananga, 17 juin 2024- Le député provincial Pierre Sosthene Kambidi a, au cours d'une plénière tenue vendredi 14 juin,...

Kasaï Central : Des poursuites judiciaires recommandées contre l’ancien Gouverneur John Kabeya après une mission d’enquête à la DGRKAC

Kananga, 17 juin 2024- L'Assemblée provinciale du Kasaï Central a résolu de mettre en accusation l'ancien Gouverneur John Kabeya...