Crise institutionnelle au Sud-Kivu : La société civile demande à Félix Tshisekedi de prendre ses responsabilités

Kinshasa, 19 avril 2023 : Pendant que l’actualité reste dominée dans la province du Sud-Kivu par la crise persistante entre l’exécutif provincial et l’organe délibérant, le bureau de coordination de la société civile sort de son silence et appelle le Chef de l’État garant du bon fonctionnement des institutions, à trouver une voie transitoire pour soulager la population du Sud-Kivu et redorer son image déjà ternie.

Cette déclaration a été faites, au cours d’un point de presse, tenue ce 18 avril à Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu.

Pour le président du bureau de coordination de la société civile Adrien Zawadi, la confusion et la négation des principes démocratiques sur lesquels se fonde le bon fonctionnement d’un État, mettent en danger la vie des citoyens : “en effet, c’est depuis bientôt cinq ans que la population du Sud-Kivu, assiste malheureusement à des scènes d’un théâtre politique immérité et inédit entre les deux institutions provinciales avec la complicité de Kinshasa. A cause des intérêts politiques égoïstes de prédation entre le ministère national de l’intérieur, les partis politiques au pouvoir, les pseudos notables du Sud-Kivu vivant à Kinshasa et Bukavu, l’avenir de tout un peuple est jeté dans l’incertitude et le néant”, a-t-il fait savoir.

Par ailleurs, le bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu, fustige le complicité coupable et le laxisme du gouvernement central, face à une situation politique déjà pourrie : “que le 1er ministre mette de l’ordre dans sa boutique ; autant le ministre national de l’intérieur rappelle les députés à Kinshasa, autant nous exigeons de rappeler aussi monsieur Théo Ngwabidje le gouverneur et monsieur Marc Malago, le vice-gouverneur”, a-t-il renchérit.

C’est pourquoi, le bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu, demande au président de la République Félix Thisekedi, à capitaliser le temps qui reste de cette législature, en redorant son image déjà ternie, en trouvant une voie transitoire : “soit trouver quelqu’un de plus au moins neutre qui vous répondent directement sans interférences des vautours politiques, dont principalement la classe politique du Sud-Kivu et les autorités morales ; soit alors, puisque la gestion des hommes a échoué, de trouver une femme capable de gouverner cette province jusqu’à la fin de la mandature”. a-t-il conclu.

Fulgence RUKATA

Les plus vus

Foot : Félix Tshisekedi rassure du come-back de Luvumbu à l’As V. club

Kinshasa, 23 février 2024- Après résiliation du contrat avec son club au Rwanda pour avoir célébré son but en...

Arrestation du journaliste Bujakera : “Notre justice est malade, je crois qu’il est un peu victime de ça” (Félix Tshisekedi)

Kinshasa, 22 février 2024- Lors du briefing presse, jeudi 22 février, le chef de l’Etat Félix Tshisekedi a réagi...

RDC : Félix Tshisekedi qualifie de “receleur” l’UE après la signature d’un accord sur le développement de la chaîne de valeur avec le Rwanda

Kananga, 22 février 2024- Le Chef de l'État Congolais Félix Tshisekedi a qualifié de “receleur” l'Union Européenne après la...

Kinshasa : Insalubrité au Rond point UPN, la population crie au secours

Kinshasa, 22 février 2024 - Le rond point 24 à l'UPN dans la commune de ngaliema se trouve dans...

Nord-Kivu : La PNC Beni promet de faire respecter la mesure interdisant la circulation des véhicules à vitres teintées

Beni, 22 février 2024- Le Gouverneur militaire du Nord-Kivu a décidé d'interdire pour des raisons sécuritaires de ses administrés,...