Sommet de Bujumbura: La RDC veut rendre plus contraignant l’Accord-cadre d’Addis-Abeba face à la mauvaise foi du Rwanda

Kinshasa, 1 mai 2023- Le chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo est annoncé pour Bujumbura, à la fin de la semaine, en vue de prendre part au 11ème Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement du Mécanisme Régional de Suivi de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba pour la Paix, la Sécurité et la Coopération entre la RDC et la Région de grands-lacs dont il assume la présidence tournante.

Ce sommet est prévu du 2 au 6 mai 2023, et comprendra, en luminaire, entre autres, une réunion des ministres en charge de la coopération régionale des pays signataires de l’Accord-cadre.

Au ministère de l’Intégration régionale, sous la houlette du Ministre d’Etat Antipas Mbusa Nyamwisi, des travaux préparatoires se poursuivaient encore dans la soirée du samedi 29 avril 2023.

Des experts notamment des forces armées et des services spécialisés ont mûri des réflexions sur l’Accord-cadre d’Addis-Abeba, qui dix ans après, a plus marqué les pas que les points.

Le ministre d’État en charge de l’Intégration régionale, Antipas Mbusa Nyamwisi, se rendra, en effet, dans la capitale burundaise au milieu de la semaine.

Lors de la réunion du dernier Conseil des ministres, le 1er ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, a indiqué que cette réunion va se tenir dans un climat de recherche de la paix et de la sécurité dans l’Est de notre pays avec en toile de fonds la mise en œuvre de l’Accord de Nairobi et la feuille de route de Luanda à travers le cantonnement des éléments du M23 et le déploiement des troupes de l’EAC.

“Ces efforts, a déploré le 1er ministre, sont annihilés par la mauvaise foi du Rwanda à travers des infiltrations multiples et son influence directe sur ce mouvement de terroristes”.

Sama Lukonde a rappelé que le 24 février 2023, les travaux de la 10ème réunion avaient planché sur le bilan de la situation politique et des conditions de sécurité dans la Région ainsi que des progrès enregistrés dans la mise en œuvre de l’Accord-cadre depuis la dernière réunion tenue à Kampala en octobre 2018. Des 3 signataires dudit Accord-cadre, seule la République Démocratique du Congo a accompli les 9 engagements lui imposés dans l’Accord, et a même institué le Mécanisme National de Suivi, a fait savoir le 1er ministre rdcongolais.

Cette situation, a-t-il poursuivi, rend impuissante la communauté internationale, pourtant, en tant que garante dudit Accord, devrait obliger ces deux autres signataires à fournir plus d’efforts dans la matérialisation des recommandations.

À l’occasion du sommet de Bujumbura, la RDC devrait introduire des amendements dans l’Accord-cadre dans le sens de le rendre plus contraignants. Félix Tshisekedi, président en exercice du Mécanisme régional devrait céder le bâton du commandement à son homologue burundais, Évariste Ndayishimiye, au terme des assises de Bujumbura.

Les plus vus

Guerre dans l’Est de la RDC: Des diplomates de l’Afrique centrale soutiennent le processus du retour de la paix

Bukavu, 29 février 2024- Le Président Félix Tshisekedi a échangé avec les ambassadeurs d’Afrique centrale accrédités auprès de l’Organisation...

Guerre à l’Est : Des alertes se multiplient sur le positionnement du M23 au Sud-Kivu

Bukavu, 29 février 2024- Des alertes s'intensifient sur la présence des éléments du M23 lourdement armés dans le territoire...

Ituri: Une embuscade des ADF fait 2 morts à Irumu 

Bunia, 29 février 2024- Les terroristes Adf actifs dans la partie Sud de Bunia chef-lieu de la province de...

Nord-Kivu : Vers la validation des mandats de 30 élus provinciaux

Goma, 28 février 2024- Les députés provinciaux du Nord-Kivu de la troisième législature ont répondu présent à la séance...

Grève à la DGRPT: Les agents en colère contre le paiement au taux de 550 FC pour 1 dollar et plus de 27 mois...

Kinshasa, 28 février 2024- les agents et cadres de la direction générale des recettes de la province de la...