Liberté de la presse : “Plusieurs médias dans les zones sous occupation ont été réduits au silence, des membres de votre grande corporation ont été harcelés, torturés et du matériel a été saccagé” (Félix Tshisekedi)

Kinshasa, 03 mai 2023- Pour mieux célébrer la Journée Mondiale de la Presse, en République Démocratique du Congo, une activité solennelle a eu lieu ce mercredi à Fleuve Congo Hôtel, en présence du Chef de l’Etat.

A cette occasion, Félix Tshisekedi s’est félicité des avancées enregistrées dans le secteur depuis la tenue des états généraux de la communication et médias en janvier 2022.

Le Chef de l’Etat Congolais est revenu sur la nouvelle loi sur la liberté de la presse qui pour lui, vient poser le retour aux fondamentaux dans la pratique professionnelle et permet de s’adapter aux nouvelles technologies de l’information et de la communication.

“Je suis heureux de constater une année après les états généraux de la communication et médias que des progrès considérables ont été accomplis notamment à travers la promulgation de l’ordonnance loi n•23/009 du 13 mars 2023 fixant les modalités de l’exercice de la liberté de la presse, la liberté d’information et d’émission par la radio et la télévision, la presse écrite ou tout autre moyen de communication en RDC. 27 après les dernières modifications, cette nouvelle loi charnière qui régit notre presse vient poser les fondamentaux du retour à la norme de la pratique professionnelle et de la nécessité d’adaptation technologique qu’impose la révolution numérique. Son application sans nul doute rendra opérationnelle la mise en place de la plupart des résolutions convenues lors des assises fondatrices de janvier 2022”, a lancé le président de la République.

Quant au thème national choisi, Félix Tshisekedi a indiqué qu’ “en ce moment où nous célébrons cette liberté et conformément au thème arrêté pour la circonstance, je voudrais dire avant toute chose toute ma solidarité aux journalistes et professionnels des médias qui paient comme beaucoup de nos compatriotes dans la partie Est de notre pays le prix de la barbarie de l’agression rwandaise. En effet, plusieurs médias dans les zones sous occupation ont été réduits au silence, des membres de votre grande corporation ont été harcelés, torturés et du matériel a été saccagé. Laissez-moi vous dire que ces crimes ne demeureront pas impunis”.

Signalons que cette activité a été organisée par le ministère de la communication et médias en collaboration avec le Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC) ainsi que les différentes organisations professionnelles des médias notamment l’Union nationale de la presse du Congo.

La Rédaction

Les plus vus

Linafoot – Play-offs : Le résultat du match V. club vs Les Aigles du Congo suspendu

Kinshasa, 4 Mars 2024 - Le secrétariat national de la Linafoot suspend préventivement le résultat de la rencontre de...

RDC- Amelioration de la qualité de l’enseignement : l’EPST lance un concours de recrutement des enseignants et directeurs

Kinshasa, 04 mars 2024- Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST ), Tony Mwaba lance, mardi 05...

RDC : Pollution de la rivière Tele par des sujets chinois accusés d’exploitation illégale de l’or au Bas-Uélé 

Kinshasa, 04 mars 2024- La rivière Tele qui constitue la frontière entre la province du Bas-Uélé et celle de...

Kinshasa : Ngobila ordonne la destruction des deux constructions anarchiques à Ngaliema et Kintambo

Kinshasa, 4 mars 2024- Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila a procédé à la destruction et...

Dossier Okende : Ordre donné au Procureur d’interpeller tous ceux qui distillent des “commérages autour des conclusions” de la justice

Kinshasa, 4 mars 2024- Le procureur général près la Cour de cassation vient d'instruire au procureur général près le...