RDC : “Fayulu est en train de devenir le bouclier de ceux qui étaient hier contre la vérité des urnes” (Muzito sur France 24)

Kinshasa, 05 mai 2023 : De passage sur France 24, l’opposant congolais Adolphe Muzito est revenu sur la situation politique en République Démocratique du Congo.

D’abord, au sujet d’une possible candidature unique de l’opposition à la présidentielle de décembre 2023, Adolphe Muzito qui s’est déclaré candidat, pense que “le porte-étendard de l’opposition doit être porteur d’un programme issu du consensus, des rapports de force, des échanges ou débats entre acteurs de l’opposition”.

“La question de l’opposition ne se pose pas en terme d’unité pour gagner les élections, mais gagner les élections pour quoi faire ? La force de l’opposition doit être constituée par l’unité de l’opposition autour d’un programme alternatif”, a-t-il lancé à ce sujet.

Et d’ajouter : “Un candidat qui est porteur d’un programme issu du consensus, des rapports de force, des échanges ou débats entre acteurs de l’opposition. Mais ça présuppose que cette opposition se définisse comme une alternative plutôt que comme une simple force de résistance. Dans notre pays, on a toujours considéré l’opposition comme une force de résistance qui tire sa légitimité dans la protestation, la contestation plutôt que dans la proposition d’un programme alternatif pour changer le Congo”.

Au chapitre de la tenue des élections dans le délai prévu par la Constitution, Adolphe Muzito qui voit déjà un glissement, interpelle la classe politique.

“J’ai l’impression que, puis que nous devons consolider le fichier aujourd’hui avec la CENI, qu’il faut passer à l’élaboration du projet de loi relative à la répartition des sièges, pour un processus dont l’enrôlement n’a pas eu lieu de quatre territoires (3 dans l’Est et 1 dans l’Ouest), la CENI ne saura pas présenter cette loi (au Parlement) et si on ne présente pas cette loi qui répartit les sièges, il sera difficile de faire appel à candidatures. Par conséquent, on sera hors délai”, explique l’ancien premier ministre.

A lui de poursuivre “… Si nous franchissons les délais constitutionnels, c’est un pouvoir qui va tomber et nous serons dans un vide juridique de sorte que, finalement, la classe politique ou les parties prenantes se mettent d’accord pour reprendre les choses avec des institutions de facto”.

Pour des élections transparentes, crédibles et apaisées, Adolphe Muzito a réitéré sa position de requalifier le processus électoral par l’ensemble des parties prenantes à travers la mise en place des institutions électorales (CENI, Cour constitutionnelle) indépendantes et neutres.

Sa relation avec Martin Fayulu

Après le divorce consommé entre lui et Martin Fayulu, l’opposant Muzito confirme qu’il n’a jamais rejoint le camp Tshisekedi. C’est ainsi qu’il fixe l’opinion : “Monsieur Fayulu est dans une alliance en perspective avec les anciens ; monsieur Katumbi est un ancien de l’Union sacrée, il a élaboré les lois électorales que nous contestions avec Martin (Fayulu), maintenant qu’il est avec lui, c’est pour combattre ce que Katumbi aura fait ? Et les autres qui l’entoure ? Monsieur Matata est né au FCC parce que c’est un sénateur du FCC. C’est un attelage des oligarques. Fayulu est en train de devenir le bouclier de ceux qui étaient hier contre la vérité des urnes”.

Et de renchérir : “En perspective dans cette opposition, je vois Kabila qui, en même temps, est dans l’Union sacrée, entrain de se faire désormais opposant alors que, c’est lui le maître d’ouvrage du système électoral actuel qui a organisé la fraude”.

La Rédaction

Les plus vus

Kasaï Central : Élu Vice président de l’Assemblée provinciale, Papy Noël Kanku appelle à l’unité de tous les élus provinciaux

Kinshasa, 20 Avril 2024 - Le Vice président de la Fédération nationale des Jeunes de l'Union pour la nation...

RDC : ”On est ici pour mettre définitivement en place la paix, sécurité dans tout l’Ituri” (Jean-Pierre Bemba)

Bunia, le 19 avril 2024- Le vice-premier ministre, ministre de la Défense, Jean-Pierre Bemba est arrivé vendredi dernier en...

Sud-kivu-Retrait de la Monusco : La base de Bunyakiri léguée aux FARDC

Bukavu, le 19 avril 2024- La Mission des Nations-unies pour la stabilisation du Congo (Monusco) a procédé ce vendredi...

Humiliation du cardinal Ambongo: Les laïcs des confessions religieuses interpellent le gouvernement

Kalemie le 19 avril 2024- La coalition citoyenne des laïcs œucumeniques de toutes les confessions religieuses, mouvements citoyens, organisations...

Succession des pluies à Kinshasa : Des habitants de Kintambo crient au secours

Kinshasa, le 19 avril 2024- Les pluies qui se sont succédées à Kinshasa ont causé plusieurs dégâts matériels dans...