RDC: Les laïcs catholiques constatent la violation des droits humains 2 ans après l’instauration de l’état de siège au Nord-Kivu et Ituri (Déclaration)

Goma, 07 mai 2023- La coordination provinciale des laïcs catholiques (CLC) a passé en revue les évènements qui ont marqué pendant les deux ans de l’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

Dans une déclaration rendue publique samedi 06 mai, les laïcs catholiques disent avoir constaté avec “amertume” la violation des droits humains pendant le règne des officiers militaires. Lors de deux ans de l’état de siège, le CLC dit avoir enregistré plusieurs cas d’arrestations arbitraires de plusieurs leaders politiques de l’opposition ainsi que des activistes de la société civile et des lanceurs d’alertes pour avoir exprimé une opinion contraire à celle du pouvoir militaire.

Il cite notamment le cas des députés provinciaux, Jean-Paluku Ngahangondi et de Didier Lukogho ainsi que Luc Malembe porte-parole de l’opposition dans la ville de Bunia, en Ituri.

Les laïcs catholiques dénoncent également l’arrestation de plusieurs militants de la Lucha, Filimbi, Véranda Mutsanga, MNC et d’autres groupes de pression dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

“C’est ici donc l’occasion de signer qu’il est plus que nécessaire de souligner que la situation des droits de l’homme est devenue très critique dans les provinces sous état de siège où les autorités militaires profitent de cette situation exceptionnelle qui n’a fait que trop durer, pour se permettre de violer plusieurs droits et libertés fondamentales des citoyens. A cela s’ajoute aussi la montée en flèche des cas de spoliation des terrains de l’État au profit d’une minorité avec la complicité des autorités de l’état de siège qui étouffent toute sorte de revendication au nom de celui-ci”, lit-on dans ce document.

Le CLC rappelle au gouvernement congolais que le recourt aux forces étrangères de la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC) reste un signal négatif par rapport à l’efficacité de l’état de siège malgré des moyens financiers alloués aux autorités de cette mesure exceptionnelle.

Pour ce faire, les laïcs catholiques appellent au remplacement de l’état de siège par des opérations spéciales dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu ; aux réformes profondes de l’appareil de défense et de sécurité tant sur le plan des recrutements, des formations, de l’équipement que de l’encadrement social des militaires et autres agents de l’ordre et des services de sécurité.

Par ailleurs, le CLC Goma appelle non seulement à l’amélioration des conditions de vie de la population et des militaires mais également à la promotion d’une politique de développement communautaire prenant en compte les aspirations du peuple de la base au sommet.

Magloire TSONGO

Les plus vus

RDC: Kinshasa abrite le quatrième atelier sur l’étude du potentiel agricole de la RDC

Kinshasa, 18 juin 2024- Le Ministre d'État, Ministre de l'Aménagement du Territoire, Maître Guy Loando a officiellement ouvert le...

RDC : Jacquemain Shabani échange avec les responsables de différents services de sécurité nationale

Kinshasa, 18 juin 2024 : Le Vice-Premier Ministre, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité, de la Décentralisation et des...

RDC – Dossier émoluments des députés : Martin Fayulu exige la suppression des deux rubriques cachées sous le poste “Fonds spécial d’intervention”

Kinshasa, 18 juin 2024 : Après la mise au point de Vital Kamerhe, président de l'Assemblée nationale, sur les...

RDC : La MOE CENCO-ECC appelle à l’organisation des états généraux des élections

Kinshasa, 18 juin 2024- Dans son rapport sur le cycle électoral 2019-2023 publié lundi 18 juin, la mission d'observation...

RDC : “Le cumul des candidatures a instauré des oligarchies familiales dans la gestion des affaires publiques” (CENCO-ECC)

Kinshasa, 18 juin 2024- Toujours dans son rapport sur le processus électoral 2018-2023, la Mission d'observation électorale CENCO-ECC a...