Ituri-Deux ans de l’état de siège: La société civile s’alarme de la multiplicité des groupes armés, fraude et tracasserie

Bunia, 8 mai 2023- Deux ans après son instauration par le Président de la République Démocratique du Congo, Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi dans deux province de l’Est du pays, le Nord Kivu et l’ituri en proies à l’insécurité occasionnée par les groupes armés locaux tout comme étrangers, l’état de siège n’a pas été au top de son objectif.

En ituri, ce régime spécial n’a du tout marché, souligne la coordination provinciale de la société civile force vives. Au contraire, indique-t-elle, que le calvaire des ituriens a été doublé voire triplé.

L’ingénieur Dieudonné Lossa Dhekana, coordonnateur de cette structure parle d’augmentation de nombre des groupes armés sous l’état de siège alors que ce dernier était fait pour éradiquer ces forces obscures.

“Quand le Chef de l’État avait décrété l’état de siège même nous la population on s’attendait à la paix, l’instauration de l’autorité de l’État, à la libre circulation de personnes et se biens, mais curieusement nous ne sommes pas dans ce cas. Sous l’état de siège, les exactions ont même doublé pour ne pas dire triplé. On a vécu toute forme des violences et des crimes contre l’humanité. Sous l’état de siège, le nombre des groupes armés a augmenté au lieu de diminuer”, a dit l’ingénieur Dieudonné Lossa Dhekana

A lui d’ajouter que, l’état de siège n’a pas atteint son objectif à cause de manque des opérations militaires et aussi la non prise en considération des alertes faites par la population des zones où règne l’insécurité.

“S’il faut compter l’état de siège par rapport à ses objectifs, je crois que nous n’avons pas avancé. Je dirai qu’on a régressé que de rester surplace. Il n’y a pas les opération militaires. On ne peut pas s’attendre de tout ce qu’on a comme exactions, on a pas vu l’état anticiper les choses, en Ituri ce qui était alerte devient réalité 48h après” a-t-il avancé.

Dans un autre registre, il s’est interrogé sur quelques œuvres réalisées pour le développement de l’Ituri dont la maximisation de recettes.

“Nous l’avons toujours entendu, mais est-ce que c’était là ses objectifs ? C’est sous l’état de siège que les gens sont tués dans les sites des déplacés, la fraude sous toutes ses formes se poursuit normalement”.

Ce faisant, il a appelé tous les groupes armés de l’ituri à déposer les armes sils sont réellement fils de cette province.

En ville de Bunia, si certains demandent carrément la levée de l’état de siège par le chef de l’Etat, d’autres par contre, demandent la redéfinition de cette mesure pour permettre aux fils ituriens de vivre la paix.

Denis Munguriek An

Les plus vus

Kinshasa: Introuvable, Joe Malu est à la recherche de sa fille Sophie Ntumba Joyce

AVIS DE RECHERCHEJe suis à la recherche de ma fille Sophie Ntumba Joyce (12 ans) vue pour la dernière...

Kinshasa: le Gouverneur Daniel Bumba a pris officiellement ses fonctions

Kinshasa, 21 juin 2024- Le nouveau Gouverneur de la ville de Kinshasa Daniel Bumba Lubaki a officiellement pris ses...

Foot -CAN Maroc 2025 : Découvrez les dates de la phase finale

Kinshasa, 21 Juin 2024 - Réuni virtuellement ce vendredi en son siège, le Comité Exécutif de la Confédération Africaine...

Nord-Kivu : 5 personnes blessées par des éclats des bombes à Kanyabayonga

Béni, 21 juin 2024- La commune rurale de Kanyabayonga et ses environs en territoire de Lubero au Nord-Kivu, ne...

Haut – Katanga : Felix Tshisekedi appelle les communautés coutumières à la solidarité pour lutter contre le tribalisme

Kinshasa, 21 juin 2024 - En séjour à Lubumbashi, le Président Félix Tshisekedi a échangé avec les communautés coutumières...