RDC : “La guerre imposée au pays depuis près de 30 ans est essentiellement économique” (Nicolas Kazadi)

Kinshasa, 09 mai 2023- Face au célèbre journaliste Jean-Marie Kassamba au cours de l’émission JMK Today sur Télé 50, le ministre des Finances Nicolas Kazadi est revenu sur plusieurs questions liées à l’actualité économique, sécuritaire et politique en République Démocratique du Congo.

Pour l’argentier national de la RDC, “la guerre imposée au pays depuis près de 30 ans est essentiellement économique”.

“La vision du Chef de l’État de rapprocher le voisin belliqueux pour que les deux pays se détournent du passé et se mettent à construire l’avenir a été perçue comme un chemin très long et pas assez productif et a poussé les ennemis du pays à armer le M23”, a dit le ministre des Finances.

Et d’ajouter : “dans les mois qui ont suivi, ils ont recommencé à armer le M23. Et pourquoi ? Parce que c’était beaucoup plus facile de gagner au noir avec malheureusement la complicité de certains congolais dans l’administration”.

Pour Nicolas Kazadi, quelques acteurs politiques de la RDC, certains candidats à la Présidentielle de 2023 ont des comptoirs à Kigali ravitaillés grâce à la contrebande.

“Certains qui sont candidats présidents de la République sont actionnaires dans des comptoirs situés à Kigali. Des comptoirs qui se ravitaillent grâce la contrebande”, a-t-il révélé, avant d’ajouter, au sujet de la rareté du maïs dans le Grand Katanga et Grand Kasaï, que celle-ci est causée par les mêmes acteurs politiques, candidats à la présidentielle qui ont usé de leur relation pour créer la rareté.

Comme Nicolas Kazadi, le porte-parole du gouvernement central, Patrick Muyaya, avait indiqué lors d’un briefing presse, que cette crise est occasionnée par certains individus malintentionnés qui ont des connexions avec la Zambie, pays qui a décidé de ne plus vendre la farine de maïs à la RDC.

“Il se trouve que malheureusement la crise de la farine de maïs a été occasionnée par quelques individus visiblement malintentionnés qui, avec quelques connexions en Zambie, ont obtenu que la Zambie décide de ne plus vendre le maïs à la République démocratique du Congo, son voisin direct, alors que c’est la Zambie qui vend le maïs au Kenya, à l’Éthiopie et à d’autres pays de l’Afrique de l’Est. Et pire encore l’interdiction de toute cargaison venant d’autres d’Afrique australe d’arriver en République démocratique du Congo”, avait lancé Patrick Muyaya.

Entretemps, le gouvernement congolais, selon Nicolas Kazadi, n’a pas croisé de bras.

Le pays a organisé, à cet effet, une mission, à la fois, politique et diplomatique.

Sous la férule de Vital Kamerhe, Vice-premier ministre à l’Economie, et de Nicolas Kazadi, Ministre des Finances, la Zambie a, enfin, levé toutes les entraves interdisant le transit ou l’exportation de la farine de maïs vers le territoire congolais, à partir de la portée d’entrée située à Kasumbalesa.

Makambo Bernetel

Les plus vus

Namibie : Félix Tshisekedi et Joseph Kabila aux obsèques de l’ex Président Dr Hage Geingob à Windhoek

Kananga, 24 février 2024- Le Chef de l'Etat congolais Félix Tshisekedi a participé ce vendredi 24 février 2024 aux...

Ituri : 3 rebelles ADF capturés à Mambasa

Bunia, 24 février 2024- Trois éléments du groupe rebelle ADF ont été capturés lors d'une patrouille de combat menée...

Ituri: Le militaire auteur du meurtre du journaliste Kambale Fidèle aux arrêts

Bunia, 24 février 2024 - Le militaire auteur du meurtre de Kambale Fidèle, professionnel des médias, abattu, mercredi 21...

RDC: Vital Kamerhe se retire de l’équipe gouvernementale chargée d’expédier les affaires courantes

Kinshasa, 24 février 2024- Alors qu'ils ont reçu l'autorisation du Président de la République d'expédier les affaires courantes, le...

Foot – Ligue des Champions CAF : Le TP Mazembe en quart de finale

Kinshasa, 24 Février 2024 - Le TP Mazembe a validé son ticket pour l'étape des quarts de finale de...