Répartition des sièges : “Chiffres improbants, calculs faussés et une démarche électorale cahotante” (Adolphe Muzito)

Kinshasa, 30 mai 2023 : Dans une correspondance adressée au président de l’Assemblée nationale, le parti Nouvel Élan d’Adolphe Muzito Mfumu Mpa s’insurge contre une loi de répartition des sièges incorrecte et gonflée.

Pour Adolphe Muzito, la CENI a préconisé d’organiser les élections sur toute l’étendue du territoire national en dépit du fait que l’identification et l’enrôlement des électeurs n’ont pas eu lieu dans les territoires de Rutshuru, Masisi et Kwamouth (16 sièges en manque, soit 1.220.314 d’électeurs ou 2,78% du scrutin présidentiel en moins) pour pourvoir tous les 500 sièges de députés nationaux. Cependant, dans les provinces du Nord-Kivu et du Maï-ndombe, la CENI a décidé d’une chose et de son contraire.

Premièrement, “elle a imputé à ces deux provinces respectivement 47 sièges pour le Nord-Kivu et 12 sièges pour le Maï-ndombe, sans leur allouer le nombre d’électeurs correspondants, dans le total d’électeurs enrôlés ou à enrôler sur l’étendue du territoire, l’enrôlement n’ayant pas eu lieu dans ces trois territoires”. Ainsi par exemple, le Nord-Kivu a eu 3 026 907 électeurs au lieu de 4 246 969.

Deuxième observation de Nouvel Élan, il découle de cette situation trois hypothèses possibles qui représentent pour la CENI et pour le pays, une quadrature de cercle.

1ère hypothèse : Bien que le nombre d’électeurs est de 43 941 891 pour l’ensemble du territoire national, ne comprenant pas ceux de trois territoires, Nouvel Élan fait savoir si la CENI dans son calcul, maintenait l’hypothèse de 500 sièges pour l’Assemblée nationale, le quotient électoral serait alors minoré à 87 879.

L’opposant Muzito et son parti pensent que ce quotient serait faux parce qu’il découlerait d’un total d’électeurs de 43 941 891 qui éludait les électeurs de Rutshuru, Masisi et Kwamouth représentant un total de 1 220 314 enrôlés.

“Ce quotient induirait une répartition erronée des sièges”, explique Muzito, car pour le Nord-Kivu, avec 47 sièges, le nombre d’électeurs retenus ne devrait pas être 3 026 907, mais plutôt 4 245 969.

La 2ème hypothèse de Muzito considère le nombre d’électeurs de 43 941 891, si la CENI calculait le quotient du siège sur 484 sièges, excluant les territoires de Rutshuru, de Masisi et Kwamouth qui n’ont pas connu d’enrôlement. Dans ce cas, le quotient de 90 415,41 électeurs qui va se dégager, serait aussi erroné parce qu’il découlerait d’une division du nombre d’électeurs de 43 941 891 par un nombre des sièges (484) qui aura éludé les 16 sièges de Rutshuru, Masisi et Kwamouth, alors que ces sièges sont programmés aux élections du 20 décembre 2023.

La 3ème hypothèse prend la somme de tous les sièges (500), dont ceux de trois territoires (16 sièges) programmés ainsi que leurs électeurs respectifs. Ainsi, sur un total de 45 162 205 d’électeurs, le quotient d’électeurs serait de 90 324 (45 162 205 électeurs divisés par 500 sièges). Ainsi la répartition des sièges serait rationnelle, bien que théorique.

Au finish, “le fichier de 43 941 891 électeurs est faux parce qu’il ne comprend pas les électeurs de trois territoires”, dit Nouvel Élan de Muzito. Celui de 45 162 205 aurait été rationnel, s’il n’était pas fictif du fait que le total additionnel de 1 220 314 d’enrôlés qui en fait partie n’est que théorique, l’enrôlement dans ces trois territoires n’ayant jamais eu lieu. D’où, la quadrature de cercle.

De ce fait, Adolphe Muzito demande à Mboso de renvoyer le projet de loi sur la répartition des sièges.

“Nous vous demandons d’en tirer les conséquences et de ne pas recevoir le projet de loi en cause”, a-t-il lancé.

La Rédaction

Les plus vus

Linafoot – Play-offs : Le résultat du match V. club vs Les Aigles du Congo suspendu

Kinshasa, 4 Mars 2024 - Le secrétariat national de la Linafoot suspend préventivement le résultat de la rencontre de...

RDC- Amelioration de la qualité de l’enseignement : l’EPST lance un concours de recrutement des enseignants et directeurs

Kinshasa, 04 mars 2024- Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST ), Tony Mwaba lance, mardi 05...

RDC : Pollution de la rivière Tele par des sujets chinois accusés d’exploitation illégale de l’or au Bas-Uélé 

Kinshasa, 04 mars 2024- La rivière Tele qui constitue la frontière entre la province du Bas-Uélé et celle de...

Kinshasa : Ngobila ordonne la destruction des deux constructions anarchiques à Ngaliema et Kintambo

Kinshasa, 4 mars 2024- Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila a procédé à la destruction et...

Dossier Okende : Ordre donné au Procureur d’interpeller tous ceux qui distillent des “commérages autour des conclusions” de la justice

Kinshasa, 4 mars 2024- Le procureur général près la Cour de cassation vient d'instruire au procureur général près le...