Tuerie des civils à Djugu : L’armée et la MONUSCO exigent des enquêtes

Beni, 12Juin 2023- Ce lundi 12 juin, le site des déplacés de Lala, dans le territoire de Djugu, Ituri, a été attaqué par des miliciens CODECO, rapporte des sources locales. Au cours de cette attaque plus de 40 personnes ont été tuées. Une dizaine des blessés ont été enregistrés, apprend-t-on des mêmes sources.

En réaction, les forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) condamnent cette tuerie. Elles parlent d’un acte de sabotage au processus de paix commis par les groupes armés.

Lieutenant Jules Ngongo, qui ne cite pas l’identité des assaillants a, pour la même occasion, annoncé le début d’une enquête pouvant dénicher les auteurs de cet acte criminel. Il rassure que les forces armées ont pris des nouvelles dispositions pour protéger les civils dans ce site.

De son côté, la mission des Nations-unies pour la stabilisation du Congo (MONUSCO) qui s’est exprimée ce lundi dans la soirée condamne avec la dernière énergie cette violence. Dans un communiqué, cette mission rappelle que les attaques délibérées contre les populations civiles peuvent constituer des crimes contre l’humanité.

“Ce massacre ciblé contre des personnes déplacées vulnérables est attribué, selon nos informations, aux miliciens de la Coopérative pour le Développement du Congo (CODECO). La MONUSCO a renforcé le dispositif sécuritaire dans la zone, en liaison avec les autorités provinciales. La Mission ne ménagera aucun effort pour faire cesser ces attaques et lutter contre l’impunité, conformément à son mandat”, lit-on dans ce document signé par la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en République démocratique du Congo et Cheffe de la MONUSCO, Mme Bintou Keita.

Pour ce faire, la MONUSCO exhorte les autorités congolaises à diligenter une enquête et à traduire en justice les auteurs de ces exécutions sommaires. La Mission se tient disponible pour soutenir toute enquête destinée à déterminer les responsabilités et à traduire leurs auteurs devant les juridictions nationales ou internationales.

Par ailleurs, elle réaffirme son engagement aux côtés des forces de défense et de sécurité congolaises pour renforcer les patrouilles conjointes afin de protéger les populations civiles et les sites de déplacés dans la province de l’Ituri.

Bintou Keita invite dans le même document à une cessation immédiate des violences de tous les groupes armés contre les civils.

Elle recommande particulièrement au groupe armé CODECO à respecter ses engagements pris dans le cadre du Protocole d’Accord du Dialogue d’Aru signé le 1er juin, et à rejoindre, sans tergiversations, le Programme de désarmement, démobilisation, relèvement communautaire et stabilisation (PDDRCS).

Roger KAKULIRAHI

Les plus vus

Foot – Europa league : Cédric Bakambu ouvre son compte but avec Réal Betis

Kinshasa, 23 février 2024- Un bon début pour l’international congolais, Cédric Bakambu avec son nouveau club Réal Betis. Il...

Ituri : Un professionnel de média abattu par un élément incontrôlé des FARDC

Bunia, 23 février 2023- Un militaire des forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) a tiré à...

CAN 2029 en RDC: L’ambition de Félix Tshisekedi

Kinshasa, 23 Février 2024 - Le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi a, au cours d'un briefing presse, jeudi...

Foot : Félix Tshisekedi rassure du come-back de Luvumbu à l’As V. club

Kinshasa, 23 février 2024- Après résiliation du contrat avec son club au Rwanda pour avoir célébré son but en...

Arrestation du journaliste Bujakera : “Notre justice est malade, je crois qu’il est un peu victime de ça” (Félix Tshisekedi)

Kinshasa, 22 février 2024- Lors du briefing presse, jeudi 22 février, le chef de l’Etat Félix Tshisekedi a réagi...