M23 à Bunagana : Une année déjà, le mouvement des indignés voit un spectre de la balkanisation

Goma, 13 juin 2023- 13 juin 2023-13 juin 2022, cela fait exactement une année depuis que la cité frontalière de Bunagana, dans le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu, est tombée entre les mains des rebelles du M23 après des violents combats contre les forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC). Facilité par la partie ougandaise, les rebelles avaient totalement occupé cette grande cité, plus importante du Nord-Kivu, vu qu’elle relie la RDC à l’Ouganda.

Réagissant à cette occupation illégale, le Mouvement des indignés de la RDC, une structure pro-democratie, parle d’un spectre de la balkanisation qui s’opère à ciel ouvert et aux yeux ouverts du Gouvernement congolais. Selon Nicole Kavira, coordonnatrice de cette structure, c’est inacceptable que les rebelles occupent près de 150 villages du territoire congolais sans aucune réaction farouche de Kinshasa.

Nicole Kavira doute de la diplomatie de Félix Tshisekedi et son Gouvernement. Pour elle, Kinshasa devrait équiper et organiser les forces armées de la RDC en lieu et place de faire appel à la force régionale de la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC).

“Un an d’occupation et des tueries par les RDF,UPDF,M23, ADF et les armées du monde dont l’EAC, la Monusco, le spectre de la balkanisation est à son comble par Bunagana, Rutshuru, Masisi, Béni, Ituri, Sud-Kivu, Maindombé, Kwamouth, Maluku et ailleurs. C’est sous une distraction honteuse des autorités politiques et militaires qui se spécialisent plus dans des alertes et une diplomatie maladroite. En lieu et place d’organiser et équiper les FARDC pour mener des offensives froudroyantes”, s’inquiète Nicolas Kavira.

Pour faire face à la menace de Kigali, le mouvement des indignés appelle les congolais à des rassemblements pour une appropriation des mécanismes de sécurisation population de la province du Nord-Kivu. Nicole Kavira ajoute que toutes les villes devraient se mobiliser pour décourager Kigali à commettre des actes criminels à l’endroit des Congolais.

Pour l’instant, l’on observe des signes de guerre sur plusieurs axes. Après les alertes du service de communication de l’armée congolaise, toutes les positions militaires ont été renforcées pour éviter une probable attaque contre la ville de Goma, capitale du Nord-Kivu. Le Vice-Premier Ministre et Ministre de la défense nationale et des anciens combattants s’est rendu lundi dans les territoires de Masisi et Nyiragongo pour renforcer le moral des troupes engagées pour défendre l’intégrité du territoire congolais.

Magloire TSONGO

Les plus vus

Foot – Europa league : Cédric Bakambu ouvre son compte but avec Réal Betis

Kinshasa, 23 février 2024- Un bon début pour l’international congolais, Cédric Bakambu avec son nouveau club Réal Betis. Il...

Ituri : Un professionnel de média abattu par un élément incontrôlé des FARDC

Bunia, 23 février 2023- Un militaire des forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) a tiré à...

CAN 2029 en RDC: L’ambition de Félix Tshisekedi

Kinshasa, 23 Février 2024 - Le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi a, au cours d'un briefing presse, jeudi...

Foot : Félix Tshisekedi rassure du come-back de Luvumbu à l’As V. club

Kinshasa, 23 février 2024- Après résiliation du contrat avec son club au Rwanda pour avoir célébré son but en...

Arrestation du journaliste Bujakera : “Notre justice est malade, je crois qu’il est un peu victime de ça” (Félix Tshisekedi)

Kinshasa, 22 février 2024- Lors du briefing presse, jeudi 22 février, le chef de l’Etat Félix Tshisekedi a réagi...