Haut-Katanga: Évincé pour plusieurs bavures au ministère des mines, dans son extrémisme, Mawine fait de Kyabula sa bête à abattre

Kinshasa,25 Juin 2023- Jacques Kyabula Katwe devient depuis des jours, la cible principale du combat politique de Georges Mawine, après avoir été évincé du poste de ministre provincial des mines dans la province du Haut-Katanga.

Juste pour un simple arrêté portant nomination d’un nouveau ministre des mines, le gouverneur de la province du Haut-Katanga est devenu une bête à abattre et une cible principale des attaques politiciennes et de la campagne de diabolisation bien médiatisée par Georges Mawine.

La décision de Jacques Kyabula d’évincer Georges Mawine du commissariat de l’énergie après l’avoir retiré le ministère des mines, semble ne pas plaire au pro-Katumbiste Mawine actuellement allié de l’ambassadeur itinérant du chef de l’État Dany banza, pourtant prise en vue de l’assainissement de l’environnement minier.

Georges Mawine et ses bavures à la tête du ministère des mines

Depuis sa nomination à la tête du ministère des mines, environ une année, des plaintes et accusations se sont intensifieés contre l’homme au langage facile aux injures, suite à ses bavures notamment la cession illégale des carrières minières. Accusé d’être plusieurs fois dans le trafic d’influence et intimidation de la pauvre population voisine de ses plusieurs concessions payées avec l’argent des minerais, Mawine semblait ne pas être la bonne personne pour Jacques Kyabula au regard de sa moralité.

Mawine de son règne, faisait objet d’accusation d’usurpateur, d’user de son autorité pour construire d’une manière anarchique à travers la province. Les mêmes sources renseignent également qu’il aurait par ailleurs perçu plusieurs sommes d’argent au sein des entreprises minières au nom du gouverneur Jacques Kyabula.

Suspendu puis détrôné, Mawine réapparaît publiquement visiblement aux abois, faisant la une des journaux, médias en ligne et audio-visuels voire des réseaux sociaux et fait de Kyabula son  “ennemie public” en dénonçant ce qu’il qualifie de “megestion” de son ancien chef qu’il aimait bien appelé affectueusement “Wa Ndani”.

Pourquoi Mawine n’avait-il pas dénoncé la prétendue megestion de son chef bien avant d’être mis de côté ?
Acharnement ou une manière de distraire l’opinion après plusieurs bavures commises aux mines? Autant de questions, c’est autant de réponses cachées dans l’ombre de l’opinion Katangaise.

Toute fois, nul n’ignore que la démarche entretenue par Mawine ( campagne de diabolisation) n’est autre qu’un extrémisme d’un mécontent politique après avoir été éloigné de ses ressources financières.

Les plus vus

Tentative de coup d’État en RDC : “Il est fort regrettable que les services de sécurité aient été nargués” (CENCO)

Kananga, 21 mai 2024- Les Archevêques et Évêques membres de la Conférence Épiscopale nationale du Congo (CENCO) ont à...

Kinshasa: les usagers de l’avenue Nguma satisfaits de la reprise du trafic

Kinshasa, 21 mai 2024- Les usagers de l’avenue Nguma, dans la commune de Ngaliema, ont exprimé leur satisfaction lundi...

Coup d’Etat déjoué : Le camp de Kabund exige la lumière sur ce “théâtre grotesque”

Kinshasa, 21 mai 2024 - Des réactions continuent de s'enregistrer après la tentative du coup d’Etat et l’attaque de...

RDC : Annulation de l’élection du gouverneur du Kongo central

Kinshasa, 20 mai 2024- L'élection de Grâce Bilolo en qualité du gouverneur de la province du Kongo central a...

Tentative de coup d’Etat déjouée et attaque de la résidence de Kamerhe : les députés nationaux de A/A UNC et A/VK 2018 appellent la...

Kinshasa, 20 mai 2024 - La tentative de coup d’Etat déjouée ainsi que l'attaque de la résidence de Vital...