Kinshasa : Plainte contre l’adjoint du bourgmestre de Kalumu pour “opposition” à Ngobila et “usurpation” des fonctions de son titulaire réhabilité

Kinshasa, 8 juillet 2023- Le centre de réflexion juridiction pour la lutte contre l’impunité (CRJLI) a porté plainte contre le bourgmestre adjoint de la commune de Kalamu à Kinshasa notamment pour opposition de la décision du gouverneur Gentiny Ngobila réhabilitant le bourgmestre titulaire.

D’après cette structure de réflexion juridique, cet ajoint nommé Bamue Mudipanu Samuel est à la base d’un dysfonctionnement jamais connu au sein de cette entité.

“Grande est la désolation de constater que malgré la reprise des fonctions du Bourgmestre, le nommé BAMUE MUDIPANU Samuel désigné pour faire l’intérim continue parallèlement à poser les actes qui rentrent dans la compétence du Bourgmestre créant ainsi une insécurité administrative des actes signés et délivrés par lui en cette qualité”, écrit Franck Kalolo, Coordonnateur de CRJLI.

Dans cette plainte déposée ce 8 juillet à office du procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Kalamu, il rassure avoir mené des enquêtes qui attestent ces allégations. De même, il soutient être en possession de deux documents d’une même nature signé par les deux autorités municipales.

“Ce comportement qu’on ne peut plus est soutenu par les actes signés récemment par le nommé datant du 03 et du 05 Juillet 2023 et les mêmes actes sont signés par le Bourgmestre réhabilité dont l’attestation de naissance que je détiens signé en date du 07/07/2023”.

À lui d’ajouter que cette manière de procéder relève d’une opposition au gouvernement mais aussi une usurpation des fonctions du “Bourgmestre au préjudice énorme des administrés car, à ces jours les mêmes actes par exemple de l’Etat civil sont signés par les deux autorités et sont en circulation”.

La conséquence de ces actes, révèle-t-il, mets certains administrés face à des difficultésd’autant que les mêmes actes sont d’une part acceptés et d’autre part refusés par certains services où ils entreprennent leurs démarches.

“Ce comportement incivique, criminel et déshonorant rentre dans la moule des infractions de Rebellion et du faux commis en écriture, faits prévus et punis par les dispositions 134 et 124 du code pénal livre II”, a-t-il soutenu.

Cédric BEYA

Les plus vus

Guerre dans l’Est de la RDC: Des diplomates de l’Afrique centrale soutiennent le processus du retour de la paix

Bukavu, 29 février 2024- Le Président Félix Tshisekedi a échangé avec les ambassadeurs d’Afrique centrale accrédités auprès de l’Organisation...

Guerre à l’Est : Des alertes se multiplient sur le positionnement du M23 au Sud-Kivu

Bukavu, 29 février 2024- Des alertes s'intensifient sur la présence des éléments du M23 lourdement armés dans le territoire...

Ituri: Une embuscade des ADF fait 2 morts à Irumu 

Bunia, 29 février 2024- Les terroristes Adf actifs dans la partie Sud de Bunia chef-lieu de la province de...

Nord-Kivu : Vers la validation des mandats de 30 élus provinciaux

Goma, 28 février 2024- Les députés provinciaux du Nord-Kivu de la troisième législature ont répondu présent à la séance...

Grève à la DGRPT: Les agents en colère contre le paiement au taux de 550 FC pour 1 dollar et plus de 27 mois...

Kinshasa, 28 février 2024- les agents et cadres de la direction générale des recettes de la province de la...