RDC : Matata Ponyo dénonce un acharnement de plus de deux ans contre un “seul justiciable pour lequel aucune preuve de détournement des fonds n’a été établie“

Kinshasa, 11 juillet 2023 : Le sénateur et ancien premier ministre vient d’être convoqué pour une nouvelle fois par le procureur général près la Cour constitutionnelle, Jean-Paul Mukolo.

A en croire le mandat de comparution lui délivré, il est attendu ce mercredi 12 juillet à 11 heures au parquet général près la Haute Cour.

Faute d’obéir à cette mise en demeure, le procureur général a prévenu que l’ancien premier ministre y sera contraint, conformément à la loi.

En réaction, l’opposant Matata Ponyo dénonce un dossier politique visant à l’écarter de la course à la présidentielle.

“D’autres pratiques non conformes au droit, comme la tricherie et la ruse, sont utilisées pour abattre politiquement un candidat président de l’opposition au profit de celui au pouvoir qu’ils soutiennent fortement”, a lancé le sénateur Mapon.

Par ailleurs, il accuse le président du Sénat, Modeste Bahati, “d’avoir coalisé, comme toujours, avec le même procureur général, après le cuisant revers subi dans le dossier des biens zaïrianisés, pour relancer, dans l’illégalité totale, le dossier Bukangalonzo pour lequel, le sénat s’était définitivement prononcé par un vote contre en plénière il y a deux ans”. “Aucune poursuite ne peut être autorisée sur ce dossier”, a rappelé Augustin Matata.

Aussi, il se pose la question sur “comment un Procureur général peut- il s’acharner pendant plus de deux ans contre un seul justiciable pour lequel aucune preuve de détournement des fonds n’a été établie ? Comment le Procureur général peut-il s’abstenir, pendant ce temps, d’initier de poursuites judiciaires contre de personnes pour lesquelles les faits avérés de détournement des fonds ont été établis publiquement et dont certains n’ont même pas d’immunités ? Comment enfin le Procureur général peut-il se permettre de coaliser avec le Président du sénat contre un justiciable en violation flagrante du principe sacro-saint de séparation des pouvoirs entre différentes institutions ?”

Signalons que le sénateur Matata avait déjà récusé le procureur général près la Cour Constitutionnelle, et avait porté plainte contre le président du Sénat, toujours dans le cadre de ce dossier.

MAKAMBO Bernetel

Les plus vus

Nord-Kivu : 20 personnes interpellées et des effets militaires récupérés dans un bouclage à Beni

Beni, 21 mai 2024- Au total, 20 personnes ont été interpellées par des éléments de la police nationale congolaise...

RDC-Coup d’Etat raté : Le Sénat formule le vœu de voir les forces de sécurité pérenniser l’effort fourni “pour faire échec à ce genre...

Kinshasa, 21 mai 2024- Le bureau provisoire du Sénat de la RDC salue, dans un communiqué rendu public, mardi...

Tentative de coup d’État en RDC : “Il est fort regrettable que les services de sécurité aient été nargués” (CENCO)

Kananga, 21 mai 2024- Les Archevêques et Évêques membres de la Conférence Épiscopale nationale du Congo (CENCO) ont à...

Kinshasa: les usagers de l’avenue Nguma satisfaits de la reprise du trafic

Kinshasa, 21 mai 2024- Les usagers de l’avenue Nguma, dans la commune de Ngaliema, ont exprimé leur satisfaction lundi...

Coup d’Etat déjoué : Le camp de Kabund exige la lumière sur ce “théâtre grotesque”

Kinshasa, 21 mai 2024 - Des réactions continuent de s'enregistrer après la tentative du coup d’Etat et l’attaque de...