RDC : Matata Ponyo dénonce un acharnement de plus de deux ans contre un “seul justiciable pour lequel aucune preuve de détournement des fonds n’a été établie“

Kinshasa, 11 juillet 2023 : Le sénateur et ancien premier ministre vient d’être convoqué pour une nouvelle fois par le procureur général près la Cour constitutionnelle, Jean-Paul Mukolo.

A en croire le mandat de comparution lui délivré, il est attendu ce mercredi 12 juillet à 11 heures au parquet général près la Haute Cour.

Faute d’obéir à cette mise en demeure, le procureur général a prévenu que l’ancien premier ministre y sera contraint, conformément à la loi.

En réaction, l’opposant Matata Ponyo dénonce un dossier politique visant à l’écarter de la course à la présidentielle.

“D’autres pratiques non conformes au droit, comme la tricherie et la ruse, sont utilisées pour abattre politiquement un candidat président de l’opposition au profit de celui au pouvoir qu’ils soutiennent fortement”, a lancé le sénateur Mapon.

Par ailleurs, il accuse le président du Sénat, Modeste Bahati, “d’avoir coalisé, comme toujours, avec le même procureur général, après le cuisant revers subi dans le dossier des biens zaïrianisés, pour relancer, dans l’illégalité totale, le dossier Bukangalonzo pour lequel, le sénat s’était définitivement prononcé par un vote contre en plénière il y a deux ans”. “Aucune poursuite ne peut être autorisée sur ce dossier”, a rappelé Augustin Matata.

Aussi, il se pose la question sur “comment un Procureur général peut- il s’acharner pendant plus de deux ans contre un seul justiciable pour lequel aucune preuve de détournement des fonds n’a été établie ? Comment le Procureur général peut-il s’abstenir, pendant ce temps, d’initier de poursuites judiciaires contre de personnes pour lesquelles les faits avérés de détournement des fonds ont été établis publiquement et dont certains n’ont même pas d’immunités ? Comment enfin le Procureur général peut-il se permettre de coaliser avec le Président du sénat contre un justiciable en violation flagrante du principe sacro-saint de séparation des pouvoirs entre différentes institutions ?”

Signalons que le sénateur Matata avait déjà récusé le procureur général près la Cour Constitutionnelle, et avait porté plainte contre le président du Sénat, toujours dans le cadre de ce dossier.

MAKAMBO Bernetel

Les plus vus

Nord-Kivu : La PNC Beni promet de faire respecter la mesure interdisant la circulation des véhicules à vitres teintées

Beni, 22 février 2024- Le Gouverneur militaire du Nord-Kivu a décidé d'interdire pour des raisons sécuritaires de ses administrés,...

RDC-Sécurité: Peter Kazadi désireux d’une Police Nationale formée et respectueuse des droits de l’homme

Kinshasa 22 février 2024- Le Vice Premier Ministre de l'Intérieur, Sécurité et Affaires Coutumières Peter Kazadi a procédé au...

Kinshasa : Champlin Ikulu recommande une exploitation positive de la jeunesse pour le développement du pays

Kinshasa, 22 février 2024- Natif de la commune de N'selé, située dans la partie Est de la ville de...

Kinshasa: L’interdiction aux motos de circuler au centre ville a occasionné la hausse du prix du transport en commun à Gombe

Kinshasa, le 21 Février 2024: Le transport en commun est devenu un casse-tête pour les habitants de la commune...

Kinshasa : L’odeur nauséabonde dégagée par une décharge publique à Delvaux ne fait pas bon ménage avec la population

Kinshasa, le 21 fevrier 2024 - La mauvaise odeur que dégage la décharge publique à Delvaux, dans la commune...