UPN : “Exclusion temporaire de 11 délégués facultaires”, l’autre raison de la colère des étudiants

Kinshasa, 18 juillet 2023- L’exclusion temporaire des 11 délégués facultaires pour 6 mois et la déchéance de leur mandat par le Comité de gestion est assurément le moteur déclencheur de la manifestation de protestation des étudiants, ce mardi 18 juillet, à l’Université Pédagogique Nationale (UPN), à Kinshasa.

Cette décision a été signée samedi 15 juillet par la rectrice de cet alma mater, Anastasie Masanga. Le Comité de gestion reproche à ces étudiants mués dans un “collectif des délégués facultaires” d’avoir posé “des actes d’indiscipline caractérisée, commis par la diffusion publique, via les réseaux sociaux, d’un message infamant pour l’Université Pédagogique Nationale et clairement subversif à l’endroit de la communauté estudiantine”, lit-on dans ce document.

D’après le même document, en date du 5 juillet, ce collectif avait sollicité rencontrer la rectrice et obtenu de la voir le jour suivant.

Toujours dans le même document, le comité de gestion accuse ce groupe de s’être “empressé d’enregistrer, dans les minutes qui ont suivi, une vidéo qu’il a postée sur les réseaux sociaux, à travers laquelle, ils dressent un tableau très sombre de l’Université Pédagogique Nationale, en y abordant des thèmes dont ils n’ont visiblement aucune maîtrise”.

Dans cette décision, ces étudiants sont également accusés de s’etre “autorisés à inviter la communauté estudiantine à ne pas payer les frais académiques selon les modalités fixées par le Comité de Gestion, option clairement subversive”.

Pour le Comité de gestion, cette attitude, qui laisse planer un soupçon de conjuration à l’endroit du Comité de Gestion, viole plusieurs dispositions du Règlement des Étudiants, auxquelles ils sont tous indistinctement astreints. Aussi, il fait savoir que cette initiative n’a été rien de plus qu’une action irréfléchie et pleine de naïveté, dénotant un manque de maturité pour des étudiants finalistes.

Ce faisant, l’UPN soutient qu’étant un haut lieu d’instruction et d’éducation en RDC, elle ne peut atteindre son objectif de formation optimale, sans un minimum de discipline à faire valoir.

Signalons que cette manifestation qui avait aussi comme objectif de protester contre la hausse des frais académiques, s’est soldée par les incendies du bus académique et véhicules des professeurs, mais aussi le vandalisme du rectorat, auditoires et laboratoires.

Ci-dessous les noms des étudiants exclus temporairement.

Cédric BEYA

Les plus vus

RDC : “La taille du gouvernement sera réduite” (Bahati après échange avec Judith Suminwa)

Kinshasa, 15 avril 2024- L'autorité morale du regroupement AFDC-A Modeste Bahati est d'accord avec la Première Ministre Judith Tukula...

Formation du gouvernement Suminwa : “Ceux qui auront la chance d’être nommés qu’ils réfléchissent sur la manière de répondre aux défis énormes dans un...

Kinshasa, 16 avril 2024 - Vital Kamerhe et ses deux regroupements politiques (A/A UNC et A/VK2018) ont été reçus,...

Formation du gouvernement : Judith Suminwa consulte jusqu’au 19 avril

Kinshasa, 15 avril 2024 : La première ministre de la République démocratique du Congo, Judith Suminwa Tuluka poursuit ses...

Dossier Cardinal Ambongo : “Personne ne peut empêcher le Cardinal de dénoncer les maux qui rongent notre pays” (Martin Fayulu)

Kinshasa, 15 avril 2024 : Empêché d'accéder au salon VIP de l'aéroport international de Ndjili, dimanche 14 avril 2024,...

Crime passionnel : Un ancien vice-ministre du gouvernement FCC-CACH aux arrêts

Kinshasa, 15 avril 2024- Moussa Mondo, ancien vice-ministre des hydrocarbures a passé nuit entre les mains de service de...