RDC : “Le nettoyage du fichier de paie ne peut en aucun cas occasionner le retard de paiement des agents de l’État” ( CREFDL)

Kinshasa, 02 août 2023- Le Centre des recherches en finances publiques et développement local (CREFDL) a exprimé son inquiétude sur la situation des finances publiques de la République démocratique du Congo.

Pour ce centre des recherches des finances publiques, le dernier communiqué de l’Inspection générale des finances (IGF) renforce davantage les craintes de l’opinion à ce sujet.

CREFDL estime que le nettoyage du fichier de la paie ne peut en aucun cas occasionner le retard de paiement des rémunérations des agents publics de l’État, étant donné qu’il s’agit d’une activité permanente.

“Face à cette situation, CREFDL invite le Gouvernement à élaborer un budget rectificatif, conformément aux articles 26, 27, 18, 35, 77 et 80 de la loi relative aux finances publiques de la RDC afin d’éviter le pire ; Extirper de la loi des finances initiale des dépenses budgétivores ; prioriser l’investissement dans le secteur productif ; veiller sur l’opportunité des dépenses publiques pour éviter certains gaspillages”, peut-on lire dans un communiqué parvenu à Dépêche.cd ce mercredi 2 août.

Le même document relève également que la loi des finances 2023 n’est plus en équilibre d’autant plus que les dépenses de l’ordre de 2,6 milliards $ n’ont pas connu de paiement depuis le début de l’année 2023.

“C’est le cas par exemple des dépenses d’investissements sur ressources propres évaluées à 1,2 milliard$. Pire encore, les investissements en provinces et ETD ont été exécutés à peine autour de 2,7 millions $ contre les prévisions de 725,2 millions $, soit un taux d’exécutionde 0,003%; la Caisse nationale de péréquation (CNP), elle, n’a reçu aucun fonds, sur les prévisions linéaires de 440,5 millions $. Ce qui est une violation de l’article 181, alinéas 2 et 3 de la Constitution”, a ajouté CREFDL dans ce document.

Consécutivement à la situation des finances publiques présentée récemment par l’IGF, CREFDL estime que les chiffres tels que présentés ne sont ni sincères ni crédibles.

Se référant à la loi des finances exercice 2023, les régies financières devraient mobiliser 8,7 milliards $ à la même date. Comparés aux recettes réalisées au 28 juillet 2023, il se dégage une contre performance de 2,6 milliards $. Cela suppose qu’il n’existe pas de solde excédentaire du Trésor Public et que les caisses de l’État sont quasi vides”, a renchéri la même source.

Riel LUKOMBO

Les plus vus

RDC-Justice: “Chérubin Okende s’est suicidé” ( Procureur général près la Cour de cassation)

Kinshasa, 29 février 2024- Dans sa communication l’après-midi de ce jeudi 29 février, le procureur général près la Cour...

Guerre dans l’Est de la RDC: Des diplomates de l’Afrique centrale soutiennent le processus du retour de la paix

Bukavu, 29 février 2024- Le Président Félix Tshisekedi a échangé avec les ambassadeurs d’Afrique centrale accrédités auprès de l’Organisation...

Guerre à l’Est : Des alertes se multiplient sur le positionnement du M23 au Sud-Kivu

Bukavu, 29 février 2024- Des alertes s'intensifient sur la présence des éléments du M23 lourdement armés dans le territoire...

Ituri: Une embuscade des ADF fait 2 morts à Irumu 

Bunia, 29 février 2024- Les terroristes Adf actifs dans la partie Sud de Bunia chef-lieu de la province de...

Nord-Kivu : Vers la validation des mandats de 30 élus provinciaux

Goma, 28 février 2024- Les députés provinciaux du Nord-Kivu de la troisième législature ont répondu présent à la séance...