RDC – Dossier Bukanga-Lonzo : Pour Luzolo Bambi, “tout congolais, quel qu’il soit, a son juge naturel afin de lutter contre la République des intouchables”

Kinshasa, 08 août 2023 : L’ancien ministre de la Justice et membre de la Cour Constitutionnelle, Luzolo Bambi Lessa est revenu sur le dossier du parc agro-industriel Bukanga-Lonzo, qui pèse sur l’ancien premier ministre Augustin Matata Ponyo.

Accusé d’un présumé détournement de plus de 250 millions USD, l’ancien chef du gouvernement dénonce un acharnement judiciaire contre lui, car pour lui, il n’est pas justiciable devant la Cour Constitutionnelle.

Pour Luzolo Bambi, la Cour Constitutionnelle demeure le juge compétent pour juger le Premier ministre en exercice, tout comme l’ancien Premier Ministre pour des faits infractionnels commis pendant ou à l’occasion de l’exercice de ses fonctions.

A en croire ce professeur d’université, le raisonnement développé dans le premier arrêt de la Cour Constitutionnelle, a méconnu l’un des principes fondamentaux du droit pénal qu’est celui de la cristallisation.

Pour lui, le juge au moment des faits est celui compétent au moment des poursuites ; ainsi, les membres de la Cour Constitutionnelle se sont comportés plus comme constitutionnalistes que pénalistes alors qu’ils siégeaient comme juge pénal.

L’ancien ministre de la Justice estime de ce fait que ce principe ayant été méconnu par le 1er juge de la Cour Constitutionnelle, a soulevé justement toutes ces polémiques et tous ces allers-retours qui ont amené tout le monde à ce point.

Cet ancien membre de la Haute Cour considère que le premier arrêt de la Cour constitutionnelle a méconnu le principe selon lequel tout congolais, quel qu’il soit a son juge naturel afin de lutter contre la République des intouchables.

Face à cela, il a noté qu’il est de principe général de droit qu’une juridiction peut revenir sur sa jurisprudence. Et lorsqu’il y a revirement de la jurisprudence, ceci peut avoir un effet rétroactif.

Luzolo Bambi Lessa rappelle que le principe de cristallisation domine toute la jurisprudence du Palais de justice depuis plus d’un siècle de pratique judiciaire congolaise.

“C’est dire que depuis l’érection du premier code de procédure pénale daté du 11 juillet 1923, le principe de cristallisation est une jurisprudence séculaire dans la pratique judiciaire de la République Démocratique du Congo”, estime-t-il.

La Rédaction

Les plus vus

Linafoot – Play-offs : Le résultat du match V. club vs Les Aigles du Congo suspendu

Kinshasa, 4 Mars 2024 - Le secrétariat national de la Linafoot suspend préventivement le résultat de la rencontre de...

RDC- Amelioration de la qualité de l’enseignement : l’EPST lance un concours de recrutement des enseignants et directeurs

Kinshasa, 04 mars 2024- Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST ), Tony Mwaba lance, mardi 05...

RDC : Pollution de la rivière Tele par des sujets chinois accusés d’exploitation illégale de l’or au Bas-Uélé 

Kinshasa, 04 mars 2024- La rivière Tele qui constitue la frontière entre la province du Bas-Uélé et celle de...

Kinshasa : Ngobila ordonne la destruction des deux constructions anarchiques à Ngaliema et Kintambo

Kinshasa, 4 mars 2024- Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila a procédé à la destruction et...

Dossier Okende : Ordre donné au Procureur d’interpeller tous ceux qui distillent des “commérages autour des conclusions” de la justice

Kinshasa, 4 mars 2024- Le procureur général près la Cour de cassation vient d'instruire au procureur général près le...