Croissance économique en RDC : Le Gouvernement appelé à interdire l’exportation de fèves cacao vers les pays voisins

Kinshasa, 23 août 2023 : L’association des exportateurs du Cacao-Café ( ASSECCAF) et D’ESCOKIVU ont invité le gouvernement à prendre des mesures interdisant l’exportation des fèves de cacao vers les pays voisins étant donné que ces pays ne font que réexporter ces fèves vers les marchés internationaux sans les transformer.

Ils l’ont dit au vice-premier ministre, ministre de l’Économie, Vital Kamerhe mardi 22 août dernier. Au cours de cet entretien, il était question de réfléchir sur des voies et moyens de remettre de l’ordre dans ce secteur, au regard de l’importance des exportations qui constituent un outil capable de faciliter l’importation des devises en RDC, mais aussi un levier de la croissance économique.

“Les chiffres à notre possession se situent à plus de la moitié de la production du cacao congolais produit au Nord-Kivu qui se volatilise du fait des pratiques frauduleuses systématiquement organisées. Nous perdons au minimum 400 tonnes de cacao par semaine soit une valeur monétaire annuelle de 60 millions de dollars américains, car la tonne de cacao se vend à 3200 dollars sur le marché international”, a déploré Mike Ntambwe, Directeur Général de l’Agence Nationale de Promotion des Exportations (ANAPEX).

Selon le Directeur général de ESCOKIVU, Philip Betts, la plus grande difficulté demeure la fraude qui prend, selon lui, des allures inquiétantes.

“En Ouganda, il n’y a pas des taxes à l’exportation. On paie trop cher pour le Cacao là-bas. Au Congo, par contre, nous avons plusieurs taxes et le transport à Mambassa qui coûte très cher. Nous essayons de lutter contre la contrebande qui cause une perte énorme pour le pays. Nous voyons qu’il y a suffisamment du potentiel pour la production qui est à 60.000 tonnes actuellement. Mais nous pouvons aller jusqu’à 300.000 tonnes/an, si cette exportation est bien contrôlée”, a-t-il indiqué.

Il a ajouté qu’en 2025, la RDC sera dans l’obligation de donner la traçabilité du cacao qui sera exporté.

“Si le cacao est exporté frauduleusement, la traçabilité est perdue. Et ce cacao ne sera plus vendu facilement à l’étranger et donc nous sommes obligés de nous préparer pour la nouvelle réglementation qui viendra”.

Les exportateurs ont aussi dénoncé les taxes illicites.

“Au-delà de ce que la loi prévoit, il y a d’autres services qui surchargent les exportations et les entreprises avec des taxes qui ne sont pas légalisées. C’est aussi une lutte que nous menons pour pousser le gouvernement à balayer toutes ces taxes illicites” , a déclaré Benjamin Kakule Munzenda, président national de l’Association des Exportateurs des Cacao et Café de la RDC (ASSECAF).

Ils notent toutefois que le gouvernement peut encourager l’exportation des produits ayant subi une transformation substantielle vers ces pays voisins comme le chocolat, mais pas l’exportation de la matière première (la fève de cacao).

D’après la cellule de communication du ministère de l’Économie, Vital Kamerhe s’est dit disposé à réserver des réponses idoines aux préoccupations des associations des exportateurs. Aussi, il leur a demandé de lui faire des propositions concrètes, avant d’éventuelles mesures fortes pour stopper définitivement les exportations illicites et la contrebande.

Riel LUKOMBO

Les plus vus

Nord-Kivu : 20 personnes interpellées et des effets militaires récupérés dans un bouclage à Beni

Beni, 21 mai 2024- Au total, 20 personnes ont été interpellées par des éléments de la police nationale congolaise...

RDC-Coup d’Etat raté : Le Sénat formule le vœu de voir les forces de sécurité pérenniser l’effort fourni “pour faire échec à ce genre...

Kinshasa, 21 mai 2024- Le bureau provisoire du Sénat de la RDC salue, dans un communiqué rendu public, mardi...

Tentative de coup d’État en RDC : “Il est fort regrettable que les services de sécurité aient été nargués” (CENCO)

Kananga, 21 mai 2024- Les Archevêques et Évêques membres de la Conférence Épiscopale nationale du Congo (CENCO) ont à...

Kinshasa: les usagers de l’avenue Nguma satisfaits de la reprise du trafic

Kinshasa, 21 mai 2024- Les usagers de l’avenue Nguma, dans la commune de Ngaliema, ont exprimé leur satisfaction lundi...

Coup d’Etat déjoué : Le camp de Kabund exige la lumière sur ce “théâtre grotesque”

Kinshasa, 21 mai 2024 - Des réactions continuent de s'enregistrer après la tentative du coup d’Etat et l’attaque de...