Manifestations à Goma : Le bilan officiel est de 43 morts, 58 blessés et 158 interpellations

Kinshasa, 01 septembre 2023 : Le gouvernement congolais a, dans un communiqué rendu public jeudi 31 août, dans la soirée, livré le bilan officiel de la manifestation contre la MONUSCO, la Force Régionale de la Communauté des États d’Afrique de l’Est et les ONG internationales par les adeptes de la secte mystico religieuse “la Foi Naturelle Judaïque Messianique vers les Nations “Wazalendo” survenue le 30 août 2023, dans la ville de Goma, en province du Nord-Kivu.

Dans ce document dont une copie est parvenue à dépêche.cd, le gouvernement parle de 43 morts déplorés, 56 blessés et 158 autres personnes appréhendées.

“Dans cette quête, ils ont mené des actions qui ont porté atteinte à l’ordre public, et qui ont causé la mort par lapidation d’un élément de la police, entraînant ainsi une intervention des forces de l’ordre pour restaurer la quiétude et la sérénité dans la ville. D’après le rapport transmis par les autorités militaires et médicales, le bilan fait état de 43 décès déplorés, 56 blessés, dont 20 soignés à l’Hôpital Militaire du Camp Katindo, 29 à l’Hôpital CBCA NDOSHO et 7 à l’Hôpital Heal Africa, 158 personnes appréhendées, y compris le leader de la secte, qui se trouvent entre les mains des services habilités”, lit-on dans ce communiqué.

Tout en déplorant les pertes en vies humaines, le Gouvernement de la République présente ses condoléances aux familles des victimes et exprime toute sa compassion aux blessés. Il soutient par ailleurs l’ouverture de l’enquête auprès de l’Auditorat Militaire de Garnison de Goma pour que les responsabilités soient dégagées et que les coupables puissent répondre de leurs actes devant la justice.

“Dans cette perspective, les services de sécurité sont formellement instruits à collaborer avec la Justice Militaire dans la collecte des éléments de preuve. Ceux qui ont été interpellés seront jugés en flagrance dans les prochaines heures. Aussi, rassure-t-il, qu’aucune impunité ne
saurait être tolérée. Une délégation gouvernementale se rendra incessamment à Goma pour faire le point général de la situation”, ajoute le communiqué.

Pour chuter, le Gouvernement de la République réitère l’appel au calme lancé à la population locale par l’autorité provinciale, et l’invite à la vigilance.

Roger KAKULIRAHI

Les plus vus

Guerre dans l’Est de la RDC: Des diplomates de l’Afrique centrale soutiennent le processus du retour de la paix

Bukavu, 29 février 2024- Le Président Félix Tshisekedi a échangé avec les ambassadeurs d’Afrique centrale accrédités auprès de l’Organisation...

Guerre à l’Est : Des alertes se multiplient sur le positionnement du M23 au Sud-Kivu

Bukavu, 29 février 2024- Des alertes s'intensifient sur la présence des éléments du M23 lourdement armés dans le territoire...

Ituri: Une embuscade des ADF fait 2 morts à Irumu 

Bunia, 29 février 2024- Les terroristes Adf actifs dans la partie Sud de Bunia chef-lieu de la province de...

Nord-Kivu : Vers la validation des mandats de 30 élus provinciaux

Goma, 28 février 2024- Les députés provinciaux du Nord-Kivu de la troisième législature ont répondu présent à la séance...

Grève à la DGRPT: Les agents en colère contre le paiement au taux de 550 FC pour 1 dollar et plus de 27 mois...

Kinshasa, 28 février 2024- les agents et cadres de la direction générale des recettes de la province de la...