Arrestation de Stanis Bujakera : Des journalistes saisissent Patrick Muyaya

Kinshasa, 11 septembre 2023- Une délégation des journalistes membres de l’Union nationale de la presse congolaise, l’association nationale des éditeurs du Congo, l’association des correspondants des médias étrangers, de l’association des médias en ligne du Congo et autres a échangé avec le ministre de la Communication et Médias, Patrick Muyaya, ce lundi 11 septembre.

Les échanges qui ont eu lieu dans son cabinet de travail, ont tourné autour de la question de l’arrestation du Directeur de Publication adjoint de ACTUALITE.CD, Stanis Bujakera, jusque-là détenu par les services judiciaires depuis la soirée du vendredi 8 septembre 2023.

D’après Israël Mutala, président de MILRDC, les différentes corporations sont touchées par cette situation qu’elles sont venues exprimer leur peine au ministre. Lors des échanges, la corporation a demandé au ministre de la Communication et Médias de faire tout ce qui est à son pouvoir pour que le confrère Stanis Bujakera Tshiamala puisse recouvrer sa liberté d’aller et de venir.

Pour ces chevaliers de la plume et du micro, même, s’il existerait des charges retenues contre Stanis Bujakera, il doit comparaître en homme libre. Dans le même registre, ils ont rappelé la nécessité et l’urgence de faire respecter les lois de la République par les services étatiques. Ils ont profité de cette occasion pour réaffirmé devant le ministre que la liberté de la presse est un droit constitutionnel et que ce droit doit être préservé.

“Nous avons demandé que les lois de la République soient respectées par tous les services de la République, nous en tant que professionnel des médias, nous en tant que organisations professionnelles des journalistes, nous tenons absolument à ce que ce principe Constitutionnel de la liberté de la presse, le droit d’informer soit à tout prix préservé”, a indiqué Israël Mutala, DG de 7sur7.cd.

Pour sa part, Patrick Muyaya a rassuré ses hôtes de son implication dans cette affaire dans le respect du principe de la séparation du pouvoir. Le directeur de publication adjoint de ACTUALITE.CD, Stanis Bujakera, a été transféré ce lundi 11 septembre au parquet de grande instance de la Gombe, après trois jours de détention au cachot du commissariat provincial de la police à Kinshasa.

Il est accusé de propagation de faux bruits et de diffusion de fausses informations pour un article publié par Jeune Afrique mettant en cause les renseignements militaires dans l’assassinat de l’ancien ministre Cherubin Okende, même s’il n’est pas l’auteur de l’article.

Roger KAKULIRAHI

Les plus vus

Beni : Une ONG accueille 5 enfants anciennement associés aux groupes armés

Beni, 05 mars 2024- Une organisation non gouvernementale au Nord-Kivu, partenaire du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF)...

Lutte contre le banditisme à Kinshasa : Des parents du quartier Kimvula appelés à conscientiser leurs enfants

Kinshasa, 05 mars 2024-Lors d’un entretien avec les parents, le chef du quartier Kimvula a mis l’accent sur la...

Linafoot – Play-offs : Le résultat du match V. club vs Les Aigles du Congo suspendu

Kinshasa, 4 Mars 2024 - Le secrétariat national de la Linafoot suspend préventivement le résultat de la rencontre de...

RDC- Amelioration de la qualité de l’enseignement : l’EPST lance un concours de recrutement des enseignants et directeurs

Kinshasa, 04 mars 2024- Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST ), Tony Mwaba lance, mardi 05...

RDC : Pollution de la rivière Tele par des sujets chinois accusés d’exploitation illégale de l’or au Bas-Uélé 

Kinshasa, 04 mars 2024- La rivière Tele qui constitue la frontière entre la province du Bas-Uélé et celle de...