RDC : Pour JED, l’arrestation du journaliste Stanis Bujakera ressemble à une “prise d’otage”

Kinshasa, 13 septembre 2023 : L’arrestation du Directeur de Publication adjoint du média en ligne Actualite.cd et correspondant du magazine Jeune Afrique, Stanis Bujakera Tshiamala, jusque-là détenu par les services judiciaires depuis la soirée du vendredi 8 septembre 2023, fait encore couler encre et salive.

Dans une déclaration rendue publique, Journaliste en danger (JED) élève une vigoureuse protestation pour demander la remise en liberté rapide de ce chevalier de plume.

Après avoir été auditionné pendant plusieurs heures, dans les locaux de la Police nationale congolaise, par la Commission chargée d’enquêter sur l’assassinat, en juillet dernier, du député de l’opposition Chérubin Okende, Stanis Bujakera, a été acheminé au Parquet de Kinshasa et placé sous Mandat d’arrêt provisoire (MAP) pour “propagation des faux bruits et diffusion des fausses informations”.

Selon des sources proches du dossier, il est reproché à Bujakera d’être impliqué dans la diffusion par Jeune Afrique dont il est le correspondant, d’un rapport prétendument attribué à l’Agence Nationale des renseignements (ANR), mettant en cause les renseignements militaires dans l’assassinat de ce député de l’opposition.

Selon JED, ce rapport avait été qualifié de “faux” par les autorités congolaises, notamment, le Ministre de l’intérieur, dans une correspondance de protestation adressée à la rédaction de Jeune Afrique. Tout au long de son interrogatoire, le journaliste Stanis Bujakera a nié être l’auteur de cet article qui n’est pas signé de son nom.

Pour JED, cette détention prolongée, 5 jours maintenant, du journaliste, faute de pouvoir mettre la main sur les véritables responsables de la publication mise en cause, s’apparente à une “prise d’otage”.

A défaut de sa libération, JED demande également que son dossier soit rapidement fixé devant un juge.

Pour rappel, lors d’une rencontre, lundi dernier avec le Ministre de la communication et médias, Patrick Muyaya, des représentants des Organisations professionnelles des médias ont dénoncé le caractère arbitraire de cette arrestation et exigé la libération du journaliste pour qu’il puisse comparaître en homme libre. Ces derniers ont aussi sollicité l’implication du ministre de communication dans cette affaire.

Roger KAKULIRAHI

Les plus vus

RDC : Les Sénateurs appelés à choisir entre la majorité parlementaire ou l’opposition avant ce mercredi

Kinshasa, 17 juin 2024 : Avant l'adoption du règlement intérieur et de l'élection du bureau définitif, le bureau d'âge...

Kasaï Central : Un député provincial sollicite la délocalisation du cimetière de Kananga

Kananga, 17 juin 2024- Le député provincial Pierre Sosthene Kambidi a, au cours d'une plénière tenue vendredi 14 juin,...

Kasaï Central : Des poursuites judiciaires recommandées contre l’ancien Gouverneur John Kabeya après une mission d’enquête à la DGRKAC

Kananga, 17 juin 2024- L'Assemblée provinciale du Kasaï Central a résolu de mettre en accusation l'ancien Gouverneur John Kabeya...

Assemblée nationale : “Un député national touche, tout avantage confondu, 14 millions de FC” (Vital Kamerhe)

Kinshasa, 15 juin 2024- La plénière de clôture de la session ordinaire de mars à l'Assemblée nationale a effectivement...

Foot: V. Club soulève le trophée de la 58e coupe du Congo 

Kinshasa, 15 Juin 2024 - La 58è édition de la coupe du Congo appartient à l'A V.Club. Les Dauphins...