Guerre du M23 : Un mandat d’arrêt contre Bertrand Bisimwa réclamé (Badilika DH Asbl)

Goma, 04 octobre 2023- L’organisation “Badilika Droits Humains Asbl”, une association congolaise pour la défense des droits, la promotion de la démocratie participative et la non-violence active appelle la communauté internationale et le Gouvernement congolais de lancer un mandat d’arrêt contre Bertrand Bisimwa Président du mouvement du 23 mars dit “M23” actif depuis plus d’une année dans les territoires de Rutshuru, Nyiragongo et Masisi, au Nord-Kivu (RDC).

Dans un communiqué de presse paru en début de la semaine, cette association oeuvrant dans la cité de Kiwanja estime que l’arrestation de Bertrand Bisimwa et ses collaborateurs devraient mettre fin aux exactions et aux crimes contre l’environnement et l’humanité dans les zones occupées par le M23 et ses alliés.

Badilika pense qu’il est temps de lancer un mandat d’arrêt contre Monsieur Bertrand Bisimwa et ses autoproclamés certains généraux, colonels, majors pour crime contre l’environnement et humanité. Il sied de vous éclairer que les M23 dévoilent le parc national des Virunga et font le trafic d’espèces. La carbonisation est devenue une activité génératrice de revenu pour cette rébellion et le transport de bois en Ouganda via la frontière de Bunagana et d’autres planches sont vendues localement. Nos sources témoignent que ce trafic et l’envahissement du patrimoine mondial est un complot avec la force de l’EAC dans la partie de Rutshuru et autorités du M23”, lit-on dans le document.

Selon l’organisation, l’Ouganda déploie des camions transportant d’équipements de maçonnerie et des jeunes ougandais passent des nuits dans la partie congolaise pour exploitation du Parc national des Virunga, considéré comme patrimoine mondial. L’Ouganda avec la bénédiction des forces de l’EAC et du M23 auraient même déplacé des bornes à la frontière dans la partie de Busanza où les citoyens sont interdits d’accéder à leurs champs.

Dans le document, Badilika précise qu’entre mi-juillet jusqu’au mois de septembre 2023, un groupe de collaborateurs civile du M23 dont certains seraient proches de la famille Kazarama s’identifiant comme coutumier de la région, une personnalité du M23, réclament le droit de propriétaire foncier dans le groupement Tongo, dans la chefferie de Bwisha. Ceux-ci refoulent inhumainement les habitants dans leur champ et les distribuent aux personnes inconnues.

Par ailleurs, l’aslbl Badilika Droits Humains alerte sur la présence des rebelles lourdement armés dans plusieurs coins du territoire de Rutshuru. Cette organisation insiste sur le lancement des offensives des forces armées de la RDC pour libérer les zones de Rutshuru, Nyiragongo et Masisi.

Magloire TSONGO

Les plus vus

Foot – Europa League : Chancel Mbemba et Marseille accèdent au dernier carré

Kinshasa, 18 Avril 2024 - l'Olympique de Marseille arrache son ticket pour la demi-finale de l'Europe League devant son...

RDC: Le Gouvernement Suminwa pourra compter 35 ministres et 10 vice-ministres (Didier Budimbu)

Kinshasa, 18 avril 2024- On en sait un peu plus sur la taille du gouvernement Suminwa en gestation. Contrairement...

RDC-Situation humanitaire préoccupante à l’Est : Volker Turk veut une collaboration étroite avec le Gouvernement Suminwa

Kinshasa, 18 avril 2024- La Première Ministre Judith Suminwa Tuluka a échangé, ce jeudi 18 avril 2024, avec Volker...

Sud-Kivu : Feston Kabeza élu président du bureau définitif de l’Assemblée provinciale

Bukavu, le 18 avril 2024- Cadre du parti politique Alliance des naturalistes pour un Congo émergent (ANCE), le député...

Linafoot – Play-offs : Comme au match aller, FC les Aigles du Congo et l’AS V.Club se quittent par un nul

Kinshasa, 18 Avril 2024 - Un match nul (1-1) a départagé FC Les Aigles du Congo et l'AS V.Club,...