RDC: Denis Mukwege “a choisi d’être candidat puisque ce qu’il l’occupait de manière régulière est pris en charge par l’Etat” (Patrick Muyaya)

Kinshasa, 10 octobre 2023- Le ton est monté d’un cran en cette période de précampagne électorale en RDC. Le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya a également taclé le candidat président de la République Dénis Mukwege, au cours d’un briefing animé lundi 9 octobre.

D’après le ministre de la communication, le prix nobel de la paix 2018 s’est porté candidat au motif que son job de “réparation de femmes” est complément pris en charge par l’Etat congolais.

“De toute évidence, le docteur n’a plus beaucoup à faire en ce qui concernait son combat. Il y a le FONAREV qui a été créé. Le fonds national de réparation de victimes de violences sexuelles. Il y a une direction qui a été mise en place où toutes ces questions ont été traitées. Peut-être c’est pour cela qu’il a choisi d’être candidat puisque ce qu’il l’occupait de manière régulière est pris en charge par l’Etat qui donne des réponses”, a estimé Patrick Muyaya.

En même temps, ce membre du gouvernement a exprimé son regret sur la voie de la politique choisie par le docteur qui selon lui, il commet des erreurs.

“Il aurait dû faire le choix de rester pour nous tous comme une autorité morale, un prix Nobel chez qui on allait même chercher des conseils. Mais lorsqu’il choisit de venir dans l’arène, il vient et il commet des erreurs. La question du genre, elle est plutôt choquante. (…) J’ai vu dans les premiers pas du docteur, il a fait des erreurs. Sur le dossier de Primera”.

Ainsi, Patrick Muyaya s’est permis de conseiller Docteur Mukwege en l’invitant à beaucoup lire. Pour lui, ce dernier sera jugé plus que les autres challengers à cause, dit-il, de sa prétention d’aborder tous les sujets.

“Ils rêvent d’arriver là où nous sommes et ils hériteront de ce que nous on aura légué. Le conseil que je peux lui suggérer avec toute humilité. C’est de lire et de beaucoup lire dans ce que nous, nous avons fait parce qu’il sera jugé plus durement que tous les autres parce qu’il s’était mis dans un piédestal et il avait la prétention d’avoir suffisamment d’autorité pour aborder un certain nombre des sujets. Il faudra à chaque prise de parole de lui, il faut qu’on écoute des choses qui devront nous aider à avancer auquel cas le peuple en jugera au moment venu”.

Il sied de souligner que ce propos intervient après que le chef de l’État Félix Tshisekedi ait lancé de pics à certain de ses adversaires à la course présidentielle dont Denis Mukwege, le qualifiant de candidat des étrangers.

La réplique n’avait pas non plus tardé du côté du célèbre docteur de l’hôpital Panzi, soutenant avoir investi et vit depuis 40 ans au pays.

Cédric BEYA

Les plus vus

Foot – Europa League : Chancel Mbemba et Marseille accèdent au dernier carré

Kinshasa, 18 Avril 2024 - l'Olympique de Marseille arrache son ticket pour la demi-finale de l'Europe League devant son...

RDC: Le Gouvernement Suminwa pourra compter 35 ministres et 10 vice-ministres (Didier Budimbu)

Kinshasa, 18 avril 2024- On en sait un peu plus sur la taille du gouvernement Suminwa en gestation. Contrairement...

RDC-Situation humanitaire préoccupante à l’Est : Volker Turk veut une collaboration étroite avec le Gouvernement Suminwa

Kinshasa, 18 avril 2024- La Première Ministre Judith Suminwa Tuluka a échangé, ce jeudi 18 avril 2024, avec Volker...

Sud-Kivu : Feston Kabeza élu président du bureau définitif de l’Assemblée provinciale

Bukavu, le 18 avril 2024- Cadre du parti politique Alliance des naturalistes pour un Congo émergent (ANCE), le député...

Linafoot – Play-offs : Comme au match aller, FC les Aigles du Congo et l’AS V.Club se quittent par un nul

Kinshasa, 18 Avril 2024 - Un match nul (1-1) a départagé FC Les Aigles du Congo et l'AS V.Club,...