RDC: Élections, incompatibilité des fonctions: 3 articles de la constitution soumis à l’interprétation de la Cour constitutionnelle 

Kinshasa, 21 octobre 2023- La Cour constitutionnelle a été saisie, vendredi 20 octobre, par une requête de l’avocat et opposant congolais, Patrick Civava Mbasha Ecibegeza. Cet acteur politique sollicite de la Cour l’interprétation des articles 5, 96 et 97 de la constitution.

Ces dispositions ont notamment trait avec le rôle du peuple pendant l’élection, mais également, l’incompatibilité entre les fonctions du président de la République et les membres du gouvernement avec les fonctions de chef de parti politique.

Dans sa requête, Patrick Civava veut avoir l’interprétation de l’article 5 de la constitution à son alinéa 2 qui insiste sur la souveraineté nationale stipulant qu“aucune fraction du peuple ni aucun individu ne peut s’en attribuer l’exercice”.

Partant de sa lecture Patrick Civava insinue qu’un groupe d’individus gère le pouvoir en RDC, au mépris de la loi qui revêt un rôle important à la souveraineté nationale.

S’agissant de l’incompatibilité entre les fonctions du président de la République et les membres du gouvernement avec les fonctions de chef de parti politique, le Président de l’Alliance des Démocrates pour une Nouvelle République (ADN), accuse le Chef de l’État et les ministres de l’actuel gouvernement de cumuler les fonctions des Présidents des Partis politiques en violation de la constitution.

Ce faisant il attend de la Cour l’interprétation de l’article 96 qui stipule que: “les fonctions de Président de la République sont incompatibles avec l’exercice de tout autre mandat électif, de tout emploi public, civil ou militaire et de toute activité professionnelle. Le mandat du Président de la République est également incompatible avec toute responsabilité au sein d’un parti politique”.

Aussi, il attend l’interpellation de l’article 97 qui stipule que :“les fonctions de membre du Gouvernement sont incompatibles avec l’exercice de tout mandat électif, de tout emploi public, civil ou militaire et de toute activité professionnelle à l’exception des activités agricoles, artisanales, culturelles, d’enseignement et de recherche. Elles sont également incompatibles avec toute responsabilité au sein d’un parti politique”.

Pour rappel, l’opposant résistant, Patrick Civava qui a décidé de ne pas déposer sa candidature à la présidentielle, avait réitéré ses exigences, dont la reconfiguration de la Cour constitutionnelle, de la CENI, et l’audit externe du fichier électoral.

Peu avant, Patrick Civava et son parti parti ADN s’étaient retirés de la coalition LAMUKA à la suite du dépôt de la candidature de Martin Fayulu à l’élection présidentielle sans la rencontre des exigences.

Cédric BEYA

Les plus vus

RDC: Judith Suminwa hausse le ton contre la vie ostentatoire et du luxe insolent des membres du gouvernement  

Kinshasa, 23 juillet 2024- La Première Ministre a exposé, ce lundi 22 juillet 2024, sur l’implémentation du Programme d’Actions...

Kinshasa : Le gouverneur Bumba va-t-en guerre contre le phénomène Kuluna, la criminalité et les embouteillages

Kinshasa, 23 juillet 2024- Le gouverneur Daniel Bumba Lubaki a présidé, lundi 24 juillet, le tout premier Conseil de...

Kinshasa : Daniel Bumba évalue en profondeur la coopération avec la Turquie sur le projet d’assainissement de la ville

Kinshasa, 23 juillet 2024- Le gouverneur Daniel Bumba Lubaki a reçu, lundi 22 juillet dans son cabinet de travail...

RDC: Corneille Nangaa sera jugé ce mercredi 24 juillet (Constant Mutamba)

Kinshasa, 22 juillet 2024- Le ministre d'Etat de la justice annonce à travers un communiqué signé ce lundi 22...

Procès Bukanga Lonzo : la Cour constitutionnelle renvoie l’audience au 11 novembre

Kalemie, 22 juillet 2024- Initialement prévue ce 22 juillet, l'audience du procès Bukanga Lonzo a été renvoyée par la...