RDC-Présidentielle 2023: Denis Mukwege confie la direction de sa campagne électorale à Didier Mumengi

Kinshasa, 22 Octobre 2023- Le Candidat numéro 15, Denis Mukwege a nommé le sénateur Didier Mumengi, directeur de sa campagne pour l’élection présidentielle du 20 décembre prochain.

A l’occasion, il l’a présenté au cours d’un échange qu’il a eu avec la jeunesse congolaise, ce dimanche 22 octobre, dans la salle de conférence de la CENCO, Kinshasa.

Le désormais directeur de campagne du prix Nobel de la paix a reconnu la responsabilité lui confiée. Aussi, il s’est engagé à porter haut cette charge jusqu’au sacre.

“J’ai accepté de travailler avec le docteur Denis Mukwege pour que nous puissions former une équipe d’intellectuels afin de transformer le Prix Nobel de la paix en un plan de paix pour ce pays”, a-t-il déclaré.

Il sied noter que est un ancien journaliste et a également été ministre de la communication sous Laurent Désiré Kabila. En 2006, il fut candidat président de la république. Actuellement, sénateur également à la culturelle comme écrivain.

Denis Mukwege prône la valorisation de la jeunesse

Au sujet de son échange avec la jeunesse, Denis Mukwege s’est indigné que la jeunesse soit laissée pour compte malgré les dispositions pertinentes de la constitution qui lui garantissent des droits.

“Il n’est pas normal que notre jeunesse, prévue dans notre constitution mais malheureusement notre constitution n’est pas appliquée à notre jeunesse. Je vous demande d’aller lire les articles 35, 36, 42, 43 et 45 pour vous rendre compte que vous avez plein des droits mais qu’on ne vous donne pas à exercer tous ces droits”, a-t-il dénoncé.

Et d’ajouter : “Négliger la jeunesse consiste à la priver d’une bonne éducation, l’exposer à la drogue et au mensonge, tout cela produit une jeunesse sans boussole, une jeunesse perdue qui ne pourra pas donner bon fruit. La jeunesse doit être protégée, soignée, entretenue et éduquée”, a-t-il martelé.

Introduction de la notion du genre

Dans son speech, Denis Mukwege est également revenu sur l’affaire de “l’introduction de la notion du genre” qui a récemment défrayé la chronique. Donnant l’explication à ses propos, le docteur Denis Mukwege a soutenu qu’il s’agit plutôt du traitement également entre l’homme et la femme.

Pour lui, cette explication doit mettre fin à la discussion alimentée par ses détracteurs qui l’on accusé de vouloir faire la promotion de l’homosexualité, jusqu’à lui traiter de candidat des étrangers.

“Les hommes et les femmes doivent être traités de la même manière. Il n’est nullement question de sexualité comme l’ont prétendu certains esprits. Je pense mettre ainsi un terme à la polémique que certains ont tenté sans succès de lancer”, a-t-il déclaré.

Cédric BEYA

Les plus vus

Sécurité : Peter Kazadi prend part à la 57ème réunion de l’UNSAC en Angola 

Kinshasa, 23 mai 2024- Le Vice-premier Ministre, Ministre de l'Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières, Maître Peter Kazadi Kankonde, est...

Assemblée nationale: Le bureau définitif affiche désormais complet avec 7 membres dont 3 femmes

Kinshasa, 23 mai 2024- l'Assemblée nationale de la République Démocratique du Congo s'est dotée d'un bureau définitif, mercredi 22...

Assemblée nationale-Élection du bureau définitif: Avec 371 voix, Vital Kamerhe signe son grand retour au perchoir 15 ans après

Kinshasa, 22 mai 2024- Le député national Vital Kamerhe a été massivement élu, mercredi 22 mai, par ses pairs...

Linafoot – Play-offs : Victorieux dans le derby Lushois, Mazembe s’approche du sacre

Kinshasa, 22 Mai 2024 - Le derby Lushois retour vient de sourire à l'avantage du TP Mazembe (1-0), cet...

Du légendaire Weah à l’incroyable Haller : 5 athlètes africains qui ont conquis le monde

À l’occasion de la Journée de l'Afrique, le bookmaker 1xBet rappelle cinq athlètes légendaires qui ont inscrit leur nom...