Tueries des civils à Oicha : Les enseignants déclenchent une grève dans les écoles privées et publiques

Beni, 30 octobre 2023 : Les cours resteront suspendues dans toutes les écoles privées et publiques de la ville de Beni, au Nord-Kivu, jusqu’au mercredi prochain. La décision entrée en vigueur ce lundi 30 octobre a été prise au cours d’une réunion tenue dimanche.

Lors de cette rencontre, le Syndicat des enseignants du Congo (SYECO) Beni-ville, a décrété trois jours sans activités scolaires, à dater de ce lundi 30 octobre pour compatir avec les enseignants et élèves victimes de ces tueries dont sont auteurs des terroristes ADF à Oicha et aussi dans la cité de Kasindi, la semaine dernière. Christophe Kanyabwe, secrétaire permanent du SYECO, ville de Beni, a appelé les responsables des écoles à accorder ce temps à la fois humanitaire et pédagogique aux enseignants pour pleurer avec leurs collègues.

Par cette action, les enseignants de Beni, veulent aussi exiger les résultats des enquêtes dans l’affaire assassinat de leur collègue de l’institut Bungulu, l’enseignant Guylain Kavalami, tué par balles vendredi 30 Juin dernier au quartier Butsili, dans la commune de Mulekera. Pour ce lundi, première journée, les élèves ont été obligés de rebrousser chemin pour rentrer à la maison.

Dans la commune d’oicha, victime de cette dernière, les cours n’ont jamais repris après cette attaque des ADF, qui a récemment couté la vie à 27 personnes parmi des élèves et enseignants au quartier Masosi, dans la commune d’oicha. La synergie locale des enseignants a lors d’une rencontre vendredi dernier, exigé un dédommagement des familles des victimes, avant toute reprise des cours. Ces enseignants ont aussi exigé une rencontre avec les autorités territoriales. Pendant ce temps, la société civile d’Oicha, a encouragé les enseignants à reprendre le chemin de l’école.

Lors de la 117e réunion du conseil des ministres qui s’est tenue le vendredi 27 octobre 2023, le Premier ministre a informé le conseil de la décision d’envoyer une délégation gouvernementale sur place afin de renforcer le soutien aux familles touchées et de faire toute la lumière sur les circonstances de ce drame. Selon le Premier ministre Sama Lukonde, cette mission a pour objectif d’apporter une assistance aux familles des victimes et de faire toute la lumière sur ce tragique événement.

Cette attaque, la premiere d’une telle ampleur enregistrée dans la cité d’Oicha après plusieurs années de relative accalmie, suscite des interrogations étant donné que les armées congolaise et ougandaise mènent depuis des mois des opérations conjointes depuis novembre 2021, contre des ADF près de cette cité.

Roger KAKULIRAHI

Les plus vus

Kasaï Central : Élu Vice président de l’Assemblée provinciale, Papy Noël Kanku appelle à l’unité de tous les élus provinciaux

Kinshasa, 20 Avril 2024 - Le Vice président de la Fédération nationale des Jeunes de l'Union pour la nation...

RDC : ”On est ici pour mettre définitivement en place la paix, sécurité dans tout l’Ituri” (Jean-Pierre Bemba)

Bunia, le 19 avril 2024- Le vice-premier ministre, ministre de la Défense, Jean-Pierre Bemba est arrivé vendredi dernier en...

Sud-kivu-Retrait de la Monusco : La base de Bunyakiri léguée aux FARDC

Bukavu, le 19 avril 2024- La Mission des Nations-unies pour la stabilisation du Congo (Monusco) a procédé ce vendredi...

Humiliation du cardinal Ambongo: Les laïcs des confessions religieuses interpellent le gouvernement

Kalemie le 19 avril 2024- La coalition citoyenne des laïcs œucumeniques de toutes les confessions religieuses, mouvements citoyens, organisations...

Succession des pluies à Kinshasa : Des habitants de Kintambo crient au secours

Kinshasa, le 19 avril 2024- Les pluies qui se sont succédées à Kinshasa ont causé plusieurs dégâts matériels dans...