RDC : la dynamique de mouvements citoyens exige la libération de Stanys Bujakera et d’autres “prisonniers politiques”

Beni, 3 octobre 2023- Au total, 14 mouvements citoyens, réunis au sein de la dynamique des mouvements citoyens, actifs dans la République Démocratique du Congo (RDC), se sont exprimés, sur la question de la détention de Stanis Bujakera et plusieurs autres “détenus politiques” sous le régime  Félix Tshisekedi, à la veille des élections générales de décembre 2023.

Ces mouvements se sont exprimés dans un communiqué rendu public mardi 2 Novembre 2023, dont une copie est parvenue à Dépêche.cd.

Ils ont, pour cette occasion, appelé à la mobilisation des journalistes et des citoyens pour mettre fin à ce qu’ils appellent “une restriction croissante de l’espace civique à l’approche des élections générales de décembre 2023”.

Ils ont notamment évoqué le cas de l’assassinat de Chérubin Okende, condamnation expéditive et unique de l’opposant Jean Marc Kabound, de l’activiste de la Lucha, Mwamisho Ndungo King et du chanteur Délcat Idengo. Le cas d’arrestation arbitraire et détention illégale des opposants Lens Omelanga d’ENVOL, Mike Mukembay, Salomon Kalonda, et du journaliste Stanis Bujakera, sans oublier la restriction des mouvements des opposants candidats à la présidence.

Aussi flagrantes soient-elles, ces restrictions de liberté constitutionnelle ne donnent lieu à aucune poursuite judiciaire. Bien au contraire, la justice congolaise se comporte en instrument des autorités pour réprimer les voix discordantes et blanchir les criminels économiques. Le ciblage de la presse est particulièrement inquiétant dans cette période préélectorale durant laquelle l’expression des divergences politique et leur couverture égal sont la règle. La percussion que subit aujourd’hui, le journaliste Stanis Bujakera, devant le tribunal de Gombe, demeure aujourd’hui le cas emblématique de la volonté manifeste du pouvoir de contrôler et ou faire taire la presse libre et indépendante à l’approche des élections”, lit-on dans ce communiqué.

Dans ce même communiqué, la synergie des mouvements citoyens, regrette qu’en installant un climat de terreur, en muselant les voix dissidentes et en empêchant les journalistes à bien faire leur travail, Félix Tshisekedi, tente de priver la population des sources d’informations crédibles, susceptibles de les mobiliser contre la fraude électorale.

A cet effet, poursuit, le communiqué en solidarité avec les journalistes, la synergie des mouvements citoyens lance une campagne de mobilisation pour exiger la libération de Stanis Bujakera et d’autres prisonniers politiques en République démocratique du Congo.

Roger KAKULIRAHI

Les plus vus

RDC : Levi Mbuta Sangupaba élu président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa

Kinshasa, 10 avril 2024- A l’issue de l’élection du bureau définitif de l’Assemblée provinciale de Kinshasa qui a eu...

Élections des Gouverneurs et Sénateurs : Le Secrétaire exécutif provincial de la CENI au Kasaï Central suspendu

Kananga, 20 avril 2024- Le Secrétaire exécutif provincial de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) au Kasaï Central est...

Ligue des Champions CAF : Mazembe accroché par Al Alhy

Kinshasa, 20 Avril 2024 - Pas de but (0-0) dans la rencontre de la demi-finale aller de la ligue...

Kasaï Central : Élu Vice président de l’Assemblée provinciale, Papy Noël Kanku appelle à l’unité de tous les élus provinciaux

Kinshasa, 20 Avril 2024 - Le Vice président de la Fédération nationale des Jeunes de l'Union pour la nation...

RDC : ”On est ici pour mettre définitivement en place la paix, sécurité dans tout l’Ituri” (Jean-Pierre Bemba)

Bunia, le 19 avril 2024- Le vice-premier ministre, ministre de la Défense, Jean-Pierre Bemba est arrivé vendredi dernier en...