RDC : “De 3.000 sous-traitants qui existaient, la RDC en compte aujourd’hui 14.000 et l’ARSP a l’ambition d’atteindre plus d’un million” (Miguel Kashal)

Kinshasa, 14 novembre- Le ministre de la communication et médias ainsi que le DG de l’autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé ont co-animé un Briefing Presse, lundi 13 novembre 2023. Au menu, les actions de l’autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé, ARSP.

D’entrée de jeu, le DG de l’ARSP, Miguel Kashal a salué les jeunes entrepreneurs qui ont choisi d’accompagner Félix Tshisekedi dans sa vision de créer les millionnaires Congolais.

“C’est un combat pas seulement du Chef de l’Etat, mais de tous les Congolais. La sous-traitance n’est pas seulement dans le secteur des mines, mais dans tous les secteurs d’activités économiques du pays”, a expliqué le patron de l’ARSP.

En termes de bilan, il est revenu sur les actions menées depuis dix mois qu’il est à la tête de cette entreprise.

1° Le nouveau comité dirigeant a d’abord commencé par la vulgarisation de cette loi qui était méconnue. Les dirigeants se sont aussi attelés à insister sur le fait que la sous-traitance concerne tous les secteurs.

“Nous avons vulgarisé cette loi dans toute la République pour informer et former la population sur l’entrepreneuriat. Les PME résolvent les problèmes directs de la population”, a-t-il indiqué.

2° Après la vulgarisation, nous avons commencé à apporter des réformes.
Parmi ces réformes, il y a notamment :
Primo, les attestations d’enregistrement qui étaient définitives, mais ont été modifiées en une durée de trois ans.

“80% d’entreprises enregistrées, il y avait des Congolais figurants. On a d’abord suspendu toutes les attestations déjà délivrées. On a trouvé des mécanismes pour résoudre cette exploitation de Congolais qui étaient victimes de cette escroquerie. On a alors délivré l’attestation avec une validité de 3 ans. C’est pour permettre de nous rassurer que vous êtes en ordre et que les mêmes actionnaires figurent sur les statuts présentés auparavant”, a expliqué Miguel Kashal.

Secundo, la Formation des Officiers de Police Judiciaire, OPJ, ainsi que leur équipement. Ils ont acquis une formation de qualité avant de se lancer dans le contrôle en tenant compte du respect du climat des affaires. Aussi, ils ont été équipés pour mieux faire leur travail sur terrain.

Tertio, Contrôle proprement dit
l’ARSP a largué ces OPJ sur terrain notamment à Kinshasa et présentement dans l’espace Grand Katanga.

Parmi les acquis notés par le comité dirigeant avec Miguel Kashal à la tête, “nous avons aussi le nombre croissant d’entreprises qui s’élèvent à ces jours à
2.500, en l’espace de dix mois. Aussi, de 3.000 sous-traitants qui existaient, la RDC en compte aujourd’hui 14.000 et l’ARSP a l’ambition d’atteindre plus d’un million.”

La rédaction

Les plus vus

RDC : Levi Mbuta Sangupaba élu président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa

Kinshasa, 10 avril 2024- A l’issue de l’élection du bureau définitif de l’Assemblée provinciale de Kinshasa qui a eu...

Élections des Gouverneurs et Sénateurs : Le Secrétaire exécutif provincial de la CENI au Kasaï Central suspendu

Kananga, 20 avril 2024- Le Secrétaire exécutif provincial de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) au Kasaï Central est...

Ligue des Champions CAF : Mazembe accroché par Al Alhy

Kinshasa, 20 Avril 2024 - Pas de but (0-0) dans la rencontre de la demi-finale aller de la ligue...

Kasaï Central : Élu Vice président de l’Assemblée provinciale, Papy Noël Kanku appelle à l’unité de tous les élus provinciaux

Kinshasa, 20 Avril 2024 - Le Vice président de la Fédération nationale des Jeunes de l'Union pour la nation...

RDC : ”On est ici pour mettre définitivement en place la paix, sécurité dans tout l’Ituri” (Jean-Pierre Bemba)

Bunia, le 19 avril 2024- Le vice-premier ministre, ministre de la Défense, Jean-Pierre Bemba est arrivé vendredi dernier en...