Élections 2023: Denis Kadima relève le caractère d“impossibilité matérielle” de rencontrer de nouveau les candidats Président de la république

Kinshasa, 18 novembre 2023- La commission électorale nationale indépendante (CENI) a indiqué dans son communiqué par son président Denis Kadima, samedi 18 novembre, en marge du démarrage de la campagne prévue dimanche 19 novembre, qu’il est impossible de répondre à la demande de neufs candidats Président de la République sollicitant l’organisation d’un nouveau cadre de concertation.

“S’agissant de la demande d’une nouvelle rencontre avec les candidats Président de la République dans les 24 heures, devant l’impératif lié au début de la campagne, aux contraintes relatives au déploiement du matériel et à l’organisation de la cascade de formation des agents électoraux ainsi qu’au déploiement des Membres de l’Assemblée Plénière aux fins de superviser lesdites opérations, la CENI relève l’impossibilité matérielle de répondre favorablement à cette demande”, écrit Denis Kadima.

Toutefois, Denis Kadima a souligné que dans le souci d’entretenir le contact permanent avec les partis et regroupements politiques, la CENI rassure maintenir les autres canaux de communication formels et informels avec ces derniers.

Cette demande d’organiser un nouveau cadre de concertation avait été exprimée par 9 candidats dont Martin Fayulu, Dénis Mukwege, Constant Mutamba, Nkema Loli, Jean Claude Bahende, Marie José Ifoku, Floribert Anzuluni, Théodore Ngoy et Seth Kikuni.

A défaut d’organiser une nouvelle réunion de concertation, ils ont promis dans une déclaration commune signée le 16 novembre qu’ils prendront “leur responsabilité devant Dieu, la Nation et l’histoire”.

Signalons que lors du premier cadre des concertations, tous les candidats n’avaient pas signé le code de bonne conduite. D’après ce groupe des candidats, ce refus a été motivé suite à l’absence d’un compromis sur l’organisation effective des élections crédibles, transparentes, démocratiques et impartiales. Mais aussi la mise en cause de fichier électoral.

Par contre, La CENI invite les différentes parties prenantes à ce processus  à monter des stratégies de surveillance pour ce dernier virage tout en soulignant qu’elle entend organiser les élections crédibles, inclusives, transparentes et apaisées.

“La CENi appelle les candidats à la responsabilité et à la tolérance durant les 30 jours de campagne électorale. C’est le moment pour chaque candidat de se lier à ses électeurs, de préparer et organiser la surveillance des opérations de vote et de dépouillement par ses témoins”, conclut Denis Kadima.

Cédric BEYA

Les plus vus

Assemblée nationale : deuxième report de l’élection du bureau définitif 

Kinshasa, 17 mai 2024- Prévue pour ce 18 mai, l'élection du bureau définitif de l'Assemblée nationale est reportée à...

RDC-Lutte contre la prédation des finances publiques : ODEP renforce son mécanisme du contrôle citoyen

Kinshasa, 17 mai 2024- L'observatoire de la dépense publique (ODEP) a annoncé, vendredi 17 mai, au cours d'une conférence...

Foot – Eliminatoires Mondial 2026 : Des arbitres libyens et tunisiens aux commandes de deux prochains matchs de la RDC

Kinshasa, 17 Mai 2024 - Les officiels des matchs de la RDC pour la 3è et 4è journée comptant...

RDC-Medias: 30 jours de suspension infligés à l’émission Bosolo na Politik de Israël Mutombo

Kalemie, 17 mai 2024- Le conseil supérieur de l'audiovisuel et de la communication (CSAC) a suspendu à titre conservatoire...

RDC: Plainte contre Rawbank et Airtel pour vol en bande organisée (Document)

Kinshasa, 17 mai 2024- Scène invraisemblable. La banque Rawbank et la société de télécommunication Airtel sont traduites en justice...